Archive pour le mot-clef ‘jegoun’

Blogs et influence des blogueurs

Le 06 juillet 2012, par Jean-Jacques URVOY
Social Media Sign

Log signifie « journal de bord » en anglais. Mais tout à l’origine, le « log » est un terme marin qui désigne une pièce de bois qu’on lançait à l’arrière d’un bateau pour l’observer. On estimait ainsi mieux la vitesse du voilier. Le journal des « logs » indiquait ainsi, jour après jour, les vitesses du bateau. Puis, consolidant d’autres informations, ce journal devint le livre de bord. Le terme « journal de bord » gagne ensuite l’aviation, le ferroviaire.

Puis le terme « log » gagne le web : les web-logs, les we/b-logs, les blogs naissent. Une commission en France, relevant de l’Education nationale, tentera, comme elle l’a fait pour la mercatique désignant le marketing, d’imposer le terme « bloc-note »s (qui veut toutefois bien dire ce que ça veut dire). Les académiciens français proposèrent bien « cybercarnet ». En vain. Un blog se dit blog, un point c’est tout. Lire la suite…

Bretagne et communication digitale

Le 30 mai 2012, par Jean-Jacques URVOY
moustoir

Lorsque mon agence a conseillé à cet ancien conseil juridique parisien de communiquer essentiellement en digital pour promouvoir sa nouvelle activité de gîtes en Bretagne, elle ne savait pas qu’un an plus tard, le Domaine du Moustoir serait autant fréquenté. Et que le blog de son propriétaire deviendrait l’un des premiers blogs expert en Bretagne! Succès story d’un dispositif digital simple.

L’ADN de La simple agence est-elle bretonne? Je suis né à Paris, mais ma famille est du Morbihan. Mon associé est de Bretagne. Un développeur aussi.  Il y a un air de Bretagne qui flotte dans l’agence. Un presqu’homonyme est député en Finistère. En conseillant à André Le Corre d’ouvrir un blog en français et en anglais, de se positionner lui-même comme expert de la Bretagne, La simple agence savait toutefois ce qu’elle faisait. C’est qu’André Le Corre écrit bien, et a compris les techniques de référencement. Lire la suite…

Etre ou ne pas être journaliste digital

Le 16 mai 2012, par Jean-Jacques URVOY
Capture d’écran 2012-05-16 à 11.44.13

Appréhender la stratégie éditoriale intégrant les « nouveaux médias », développer une stratégie de recherche de veille sur le web, optimiser les outils images, adapter les techniques d’écriture journalistique à une diffusion multicanal sur les nouveaux médias … voici quelques thèmes abordés lors du cycle certifiant « Journaliste digital », organisé par IPJ, Institut Pratique du Journalisme Paris-Dauphine, et Stratégies Academy. Au-delà d’un cycle certifiant, une nécessité.

L’intégration du digital au métier de journalisme, la maîtrise des outils multimédias pour enrichir le contenu éditorial, l’intégration dans le nouveau paysage média: un défi pour les journalistes et tous ceux qui n’ont pas pris le train en marche. Lire la suite…

Les signaux faibles et le marketing

Le 12 février 2012, par Jean-Jacques URVOY
67_17SEPT(258).jpg

Un signal faible, est un fait paradoxal (un iceberg visible) qui inspire la réflexion (l’iceberg sous le niveau de la mer soit 90% de la masse de l’iceberg). Philippe Cahen, dont nous vous avons entretenu ici,  adresse depuis longtemps une Lettre dans laquelle, jour après jour, il détecte ce dont l’avenir sera fait.

Les signaux faibles, grilles de lecture du monde, intéressent donc autant ceux qui réfléchissent sur ce monde que ceux qui contribuent à l’action prospective. La difficulté des signaux faibles est de se cantonner à un état de détection, d’alerte. Philippe Cahen ne donne pas de solutions, il repère, il alerte. C’est un consultant opérationnel, alors que le jeune Institut des Futurs souhaitables, emmené par Mathieu Baudin et dans lequel Edgar Morin est partie prenante, plus universitaire, semble donner des solutions. Lire la suite…

Le Parisien sera digital

Le 03 février 2012, par Jean-Jacques URVOY
photo

C’est moins intello que Le Monde, mais voilà: j’aime Le Parisien que me lisait chaque jour mon grand-père. Je trouve que les contenus sont bons et que les journalistes sont de vrais journalises. Ce soir, j’ai fait Londres-Paris-Londres pour une soirée avec Jegoun (je n’ai pas vu Sebmusset). J’ai écouté un exposé sur le redéploiement de la Marque Le Parisien vers le digital, qui fait déjà réaliser au titre 10% de son activité. Avec le lancement d’une application permettant de suivre les infos d’un lieu donné. Démystification et chiffres. 

L’état-major du Parisien rappelle d’abord plusieurs chiffres: 1/3 des français sont déjà des mobinautes (ils auront vite une tablette comme journal, il y en a 1,5 million en France). Et par jour, chaque français passe 4 heures sur Internet. Les dés sont jetés: Le Parisien va accentuer sa stratégie digitale. Le Parisien a déjà 300 000 fans sur Facebook, et plus de 40 citations par jour en radio.  Lire la suite…

Styven Charton, le blog

Le 22 janvier 2012, par Jean-Jacques URVOY
blog

Aujourd’hui, mon associé a ouvert un blog. Depuis qu’il a 12 ans, il a conçu et créé plusieurs blogs et sites Internet, avec des concepts parfois originaux, dont listesdevie.com (un concept incroyable) et kideal.fr (un tout nouveau concept qui propose des promos), etc… Il opère sur le web avec des pseudos, et l’ami jegoun l’a beaucoup aidé. Mais voilà : aujourd’hui, monsieur-mon-associé a un blog à son nom. Il ne serait pas un génie du digital que le blog passerait inaperçu. Mais là, voyez-vous, je vous conseille de surveiller ce nouveau blog, ses articles et son classement.

Styven Charton, à 26 ans, a déjà fait plein de choses depuis qu’il a quitté Brest. De formation informatique (Toulon, Angers), puis marketing (master de design à l’université de Poitiers-CEPE), il créait déjà des sites Internet dès 12 ans et réalisait déjà de tout petits films dès 15 ans. Il sait ce qu’il veut. Nous avons regroupé nos activités dans La simple agence, las de voir les agences (qui savent) ou les clients (qui veulent comprendre) s’empêtrer dans ce nouveau champ de savoir : la communication digitale. La simple agence ne fait pas que des sites Internet, elle produit aussi des stratégies et des opérations digitales, avec des résultats. Lire la suite…

Jegoun aime l’eau du robinet

Le 22 janvier 2012, par Jean-Jacques URVOY
boire eau du robinet

Incroyable: je découvre que Jegoun aime l’eau du robinet. A priori, ce n’est pas sa boisson favorite. Mais le  premier blogueur de France aime l’eau du robinet! Il raconte dans son blog : « Je vous la conseille [l’eau du robinet]. Je connais quelques sournois qui vont rigoler en m’imaginant boire de l’eau. C’est pourtant la stricte vérité. J’ai même parfois très soif d’eau, le matin, au réveil. Allez savoir pourquoi ?

Il trouve des arguments incroyables, comme la sécurité. Effectivement, l’eau du robinet est potable. Elle est aussi l’aliment le plus contrôlé par les autorités sanitaires. L’écologie : 140 litres d’eau en bouteille sont consommés par an et par habitant et seulement la moitié est triée. Les bouteilles d’eau sont en plastique. Lire la suite…

Mon blog est 16ème au classement.

Le 22 décembre 2011, par Jean-Jacques URVOY
Lsa logo carré

Pour le 150ème article public de mon blog, un peu d’ego: mon blog est ce mois-ci 16ème au classement Ebuzzing, catégorie marketing. Ebuzzing dispose d’un algorithme secret qui tient compte des partages et des recommandations de contenu sur les réseaux sociaux, les blogs et les plateformes d’échanges . Mais à quoi sert d’avoir un blog classé ? D’abord à la communication d’influence : être plus vu et plus lu que les autres, être populaire sur Internet.

Les blogueurs vous diront comme moi : « Je n’ai rien fait, je découvre ce classement ». Certes, c’est mon cas, c’est aussi le cas de blogueurs comme JegounRomain Pigenel. Ils ne disposent pas de community manageurs ni de rédacteurs. Chacun a ses atouts. L’un écrit très vite, très spontanément, celui-ci apporte un fond de réflexion poussée et parle de think tank, cet autre écrit bien et plusieurs articles par jour. Ebuzzing édite le classement des blogs inscrit sur son site, en Europe. Deux millions de sources sont indexées et analysées, avec un classement sémantique des contenus automatique. Ce classement mensuel est la seule référence disponible. Il identifie les influenceurs de chaque thématique, dont celle du marketing, et détecte les tendances et les blogueurs disposant d’une influence réelle. Lire la suite…

Faire le buzz c’est facile avec Justin Bieber

Le 08 novembre 2011, par Jean-Jacques URVOY
BuzzInside_m

Je ne sais pas si Justin Bieber était à Paris ou non aujourd’hui, mais en tout cas l’expérience de l’article précédent a été un succès, avec clics et relais. C’est Jegoun, avec son blog bistrotier, qui a relayé l’article « Justin Bieber se marie ». Mon moteur de recherche préféré le référençait aujourd’hui en page 1, deuxième position.

Comme quoi, il est facile de faire de la dérive de trafic sur un blog marketing, tout en parlant people. La prochaine fois, je tenterai le bébé de Nicolas Sarkozy ou la compagne de François Hollande. Lire la suite…

Le mariage de Justin Bieber.

Le 07 novembre 2011, par Jean-Jacques URVOY
justin bieber

C’est incroyable. On me dit que  Justin et Bieber faisaient le buzz sur Internet (voir article). Justin Bieber, qui est-ce ?  Je ne le connais que de nom, mais le jeu ici est de créer une forte dérive de trafic vers mon blog et ma page facebook. C’est donc une expérience live, qui va quand même lui faire une belle publicité. Je vais donc imaginer les mots clés que les fans pourraient taper et vous ferai part du résultat. Blogueurs de tous poils, community manageurs, aidez-moi et dites-moi si je m’y prends bien ! Réagissez ici ou sur facebook (Jean-Jacques Urvoy)

Qui est Justin Bieber ? Un chanteur. Je lance mon moteur de recherche. Ah : c’est un chanteur canadien assez jeune, sorte d’adolescent attardé, beau gosse. Il doit avoir une copine. Ah oui : on lui fait le coup d’Yves Montand, une fille dit qu’il lui a fait un bébé. Il demande donc des tests ADN (vous noterez le nombre de mots-clés passionnants ici).

Sur mon moteur de recherche, on le compare à Lady Gaga, ils étaient bien placés aux MTV Awards. Justin Bieber est un beau gosse, les fans aimeraient voir « Justin Bieber nu » (référencement de ce terme). Moi, je dis (pourquoi pas) : il viendra à Paris et l’on verra « Justin Bieber à Paris » (eh bien justement, il y est demain, d’après ce lien),  pourquoi pas au Stade de France, à Noël, tiens, avec un concert surprise privé à l’Olympia façon Rolling Stones ou Coldplay. Lire la suite…