Trop d’eau pour vivre

Le 03 août 2012, par Jean-Jacques URVOY
Luxury vintage bathtub
6 Flares 6 Flares ×

Nous consommons de l’eau cachée, selon Le Centre d’information sur l’eau.  C’est-à-dire de l’eau qui ne se trouve pas en sortie de robinet. On se nourrit, on bouge, on se transporte. Et tout cela consomme de l’énergie .. et de l’eau ! Les usages sont donc directs et indirects. Et l’on peut mesurer « l’empreinte eau ».

Comme il n’est pas évident d’appréhender cette eau cachée, Le Centre d’information sur l’eau prend comme unité la baignoire de 200 litres.  200 litres d’eau pour prendre un bain, au passage, c’est impressionnant. On pourrait prendre une douche !

Pour fabriquer 1 voiture, il faut  35000 litres d’eau = 700 baignoires. Pour produire un kg de bœuf, 16000 litres d’eau soit 175 baignoires. Et pour 1 tonne de maïs, les agriculteurs, déjà taxés de pollueurs à cause de l’utilisation de pesticides, utilisent pas moins de 550000 litres d’eau, soit 2750 baignoires ! Des chiffres régulièrement démentis par le CIV, centre d’information des viandes.

WWF en mars 2012, rappelle que l’empreinte eau d’un consommateur français est de 1.786 m3 par an, soit l’équivalent du ‘volume intérieur’ de deux Boeing 747 !

Lorsqu’on doit prendre des baignoires ou des Boeing comme unité de mesure, c’est qu’il y a un problème !

 
© Nomad_Soul – Fotolia.com
6 Flares Twitter 0 Facebook 3 Google+ 3 6 Flares ×

4 commentaires

  1. Nicolas dit :

    Le pire est qu’il y a de l’eau dans la bière.

  2. Urvoy dit :

    Oui, et c’est là le problème. Le Kremlin-Bicêtre consomme plus d’eau qu’ailleurs, non ?

  3. Apolline dit :

    Certes, mais les réserves d’eau ne sont pas comme celle du pétrole ! Le « cycle » de l’eau, permet en principe que les réserves se renouvellent perpétuellement.
    Aussi, n’est-il pas important d’ajouter au raisonnement, en faisant intervenir la notion de consommation plus rapide que la reconstitution de réserves ?
    Ajouter aussi la notion de qualité de l’eau. Car la pollution atmosphérique et celle des sols permet-elle le renouvellement des réserves d’une eau de qualité égale à l’eau consommée ou de qualité toujours plus dégradée ?
    Mais je vois que je lis les fraises de l’été dernier ! …
    :D
    Belle journée !

Laisser une réponse