Stress, en marketing et communication: check-up en 4 points avant l’été

Le 03 juin 2012, par Jean-Jacques URVOY
Businessman sinking in heap of documents
0 Flares 0 Flares ×

Vous travaillez dans le marketing et la communication. Forcément, vous êtes stressés. Quelques conseils de Dominique Aubé, praticienne de shiatsu, dispensés en entreprise sont les bienvenus. J’ai volé ses notes!

Diminuer son stress, c’est d’abord reconnaître ce qui entraîne pour soi du stress positif et du stress négatif pour trouver des solutions permettant de maintenir un niveau de confort au travail satisfaisant. Le stress positif, c’est par exemple être dans une compétition stimulante, être dans la réalisation d’un objectif, être dans le démarrage de nouvelles méthodes de travail, créer, imaginer, etc… Le stress négatif est le stress provoqué par la résistance au changement, la peur, l’absence de lâcher-prise, la non-confiance en des collègues, le conflit, le non-dit, etc…

Rechercher un niveau de confort ne veut pas dire ne pas travailler, ne plus voir les autres. Cette recherche est très personnelle. Elle évite les réactions peu propices au travail : enfermement sur soi ou au contraire comportement colérique, réactions de « contre » plutôt qu’ « avec » (contre les clients ou les agences, tous idiots, par exemple), réactions de paranoïa (une simple remarque prenant un sens différent, dans des proportions exagérées), signes visibles externes : fatigue, mal de dos, boutons, du découragement, de l’épuisement, de l’inattention, de la dyslexie, etc…

La solution miracle au stress négatif n’existe pas. Chaque personne étant à la fois unique et différente, ce qui convient à l’une peut très bien ne pas convenir à l’autre.

Pas de situation de vie sans occasion de stress

Il n’y a pas de situation de vie sans occasion de stress :

-       Vivre en couple ou en famille cause des soucis, mais être célibataire aussi !

-       Travailler crée des problèmes mais être chômeur ou à la retraite en amène d’autres !

-       Travailler dans l’urgence apporte des joies, heureusement, mais du stress : délais, etc…

Personne n’échappe au stress mais pour une large part chacun peut en régler l’équilibre.

-       la charge de stress est appropriée quand une personne trouve sa vie stimulante sans s’épuiser

-       la charge est insuffisante quand elle est vide ou ennuyante, quand une personne vit en-deça de ses capacités, critique ou fait du mauvais esprit.

-       elle est trop lourde quand une personne exige d’elle-même plus que ce qu’elle peut donner sans souffrir

Le meilleur indice de l’équilibre est la joie de vivre, l’enthousiasme, la force tranquille. On dénote cinq états de stress : l’ennui, la sécuritose, l’équilibre, la surcharge et la chute.

 

La « joie de vivre » énumère les formes du stress positif.

Ainsi l’enthousiasme, la motivation, la bonne humeur sont des manifestations d’un certain état de tension. C’est pourquoi le maximum de joie de vivre , c’est-à-dire l’équilibre, est lui aussi un état de stress.

Il s’accompagne d’une relative absence de symptômes de stress indésirables. On ressent le maximum de joie de vivre quand la charge de stress est appropriée, c’est à dire quand il y a des projets stimulants et suffisamment de temps et d’énergie pour les mener à terme.

Vivre en équilibre, c’est être capable de ressentir les élans intérieurs et de vivre en accord avec eux, c’est répondre concrètement dans la vie quotidienne à cet appel de l’intérieur, tout en tenant compte des contraintes extérieures.

Il est plus facile de rester en équilibre que d’y revenir.

Si aux premiers symptômes de tension, une personne s’engage à rétablir sa charge de stress, elle reste alors en équilibre. Si en revanche elle attend trop longtemps, ses forces diminuent et ses symptômes s’aggravent.

L’équilibre est dont un état de stress. Les signes de cet état : trouver la vie belle, même si elle fait parfois mal, avoir des projets et de l’énergie pour les faire progresser, se sentir aussi bien seul qu’en compagnie d’autres personnes, se sentir en pleine possession de ses moyens.

Le plan d’action pour mieux gérer son stress

La meilleure façon de gérer son stress, c’est d’empêcher les moments de tension inévitables de se transformer en longues périodes de stress chronique. Pour y parvenir, il existe tout un éventail de solutions dont une personne peut s’inspirer selon son tempérament et la situation dans laquelle elle se trouve, des stratégies mentales, qui empêchent d’être submergé par le stress et aident à avoir plus de contrôle sur la vie, des stratégies physiques qui apaisent et augmentent la résistance au stress.

1. SOYEZ CONSCIENT

On ne peut changer que ce que l’on connaît !

Apprenez à connaître :

-       vos limites : essayez de distinguer à quels moments votre stress apparaît et pour quelles raisons ;

-       vos croyances et votre perception intérieure d’un événement : identifiez celles qui causent et entretiennent votre stress ;

-       les signes de déséquilibre de votre corps : soyez attentif aux symptômes de stress pour pouvoir agir sur les tresseurs ;

 

Identifiez vos sources de stress :

-       sur le plan professionnel : déterminez ce qui vous stresse au travail. Votre tâche de travail ?  votre hiérarchie ? Vos collègues ? Un délai à respecter ? Une charge trop lourde ? Un conflit de personnalité ?

-       sur le plan personnel : déterminez ce qui déclenche votre stress au niveau personnel : la famille ? les enfants ? les amis ? la solitude ? la situation financière ?

Equilibrez les aspects professionnels et personnels de votre vie.

Faites la distinction entre les deux : ne traînez pas vos problèmes professionnels à la maison, ne transportez pas vos soucis personnels au travail.

 

 2. FIXEZ VOUS DES OBJECTIFS

Sachez où vous allez ! 

Révisez vos valeurs :  démarquez ce qui est essentiel de ce qui est important afin de respecter vos objectifs dans chaque secteur de votre vie. Essayez de fixez la barre à une hauteur réaliste.

Précisez vos buts dans la vie : Assurez-vous que vos actions correspondent aux objectifs fixés.  Définissez ce que vous voulez réellement dans la vie. Beaucoup de frustrations pourront ainsi être ainsi évitées.

Gérez votre temps : assurez-vous que toutes les choses essentielles ont une place dans votre horaire. Réservez des moments, juste pour vous …

Comptez avec les autres: sachez travailler avec les autres et solliciter leur avis; l’énergie collective est toujours très supérieure à la somme des énergies individuelles…

Faites des choix : vivre en équilibre et avoir une qualité de vie exigent nécessairement de faire des choix pour soi-même et non pour les autres.

Soyez réaliste : le stress s’installe radicalement quand il y a un trop grand écart entre espérance et réalité.

 

3. APPRENEZ A VOUS RELAXER

C’est l’antidote au stress !

Pratiquez une technique de relaxation, clé de contrôle du stress : méditation, visualisation créatrice, technique de respiration, auto-massage, massage, yoga, tai-chi, sophrologie… ou prendre le temps, simplement, des se promener au calme en respirant lentement, etc …

Donnez vous du temps de repos : profitez de vos loisirs, accordez vous aussi le droit de ne rien faire, ne remplissez pas vos journées libres …

Travaillez utile : ne vous dispersez pas en discussions inutiles, ne restez pas jusqu’à 20 heures pour faire bien si c’est inutile. Préparez calmement votre travail chez vous.

Réintégrez votre vie personnelle :  gardez-vous du temps pour être avec vous-même et avec ceux que vous aimez ;

Faites vous plaisir : apprenez à vous choyer. De petits gestes peuvent vous aider à mieux traverser une période de stress, par exemple prendre des mini-vacances de 30 minutes par jour …

Développez un réseau de soutien :  cinq types de personnes peuvent vous aider à relever les défis auxquels vous ne pourriez faire face seul : la famille, les amis intimes, les connaissances, les collègues, un conseiller professionnel (coach), un praticien de relaxation …

Il n’est pas nécessaire d’avoir plusieurs personnes qui vous soutiennent; l’important, c’est la qualité des relations que vous entretenez avec elles.

 

4. ADOPTEZ UN STYLE DE VIE SAIN

C’est l’assurance de la santé !

Pratiquez une activité physique : les gens en forme physiquement résistent mieux au stress puisqu’ils sont plus susceptibles de se sentir bien dans leur peau. Marchez, nagez, pratiquez régulièrement une activité physique …

Prenez de l’air : ne restez pas à l’intérieur. Sortez ! L’oxygénation nettoie les systèmes physiologiques. La marche est ce qu’il y a de mieux, tant pas son accessibilité que par son efficacité.

Mangez sainement : une bonne alimentation est fondamentale. Vos aliments sont le carburant qui nourrit votre corps. Les vitamines (notamment B) jouent un rôle important dans le renforcement du système nerveux. On les appelle vitamines anti-stress. Documentez-vous pour développer de bonnes habitudes alimentaires. Mangez à des heures régulières.

Dormez avant minuit : couchez-vous à une heure raisonnable, surtout lorsque vous êtes stressé. Le corps a besoin de sommeil pour produire son énergie. Le sommeil le plus réparateur se situe entre 23 h et 5 h du matin.

Adoptez un rythme de vie équilibré : votre rythme de vie devrait respecter votre capital énergie. Avant d’entreprendre une action, évaluez vos capacités physiques. Avant de vous engager, évaluez vos capacités émotives.

Mettez de l’humour dans votre vie : le rire déclenche une hormone qui non seulement fait baisser le niveau de stress, mais augmente les anticorps. Le rire est un auto-massage intérieur d’une remarquable efficacité !

Apprenez à penser de façon positive : Gérez au lieu de subir, c’est essentiel à la gestion du stress. Développez à la fois une attitude d’engagement et de contrôle face aux changements inévitables de la vie. Souvent une attitude négative entraîne le stress, l’anxiété et la frustration qui sapent de 50 à 75 % d’énergie tous les jours.

Apprenez à dire non : le stress vient avant tout de l’incapacité à dire « non ». Plus vous êtes fatigué, moins il est  facile de dire non car dire non exige de l’énergie.

Rapprochez-vous de l’art : l’art est dépaysant, élève l’individu. Une exposition, un concert. Ecoutez de la musique : celle que vous aimiez, même si elle n’est pas dans les standards de votre entourage.

Vivez des émotions paisibles : dans le bruit quotidien, au milieu de gens qui parlent fort, essayez de retrouver ou de découvrir des émotions par des voyages. Et en faisant l’amour, aussi.

Bon, j’arrête un peu de travailler. A plus tard!

Dominique Aubé, praticienne de shiatsu en cabinet ou en entreprise (directions générales, marketing, communication). Coach de dirigeants. 06 11 96 54 74

Photo © Nomad_Soul – Fotolia.com

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Un commentaire

  1. Merci Jean-Jacques et Dominique pour ces conseils qu’il est toujours bon de ré-entendre et de se réapproprier ceci quelque soit notre secteur d’activité. Je vais partager avec mes clients et ma communauté. bonne journée. Karine

Laisser une réponse