Marketing de la rumeur: l’éthylotest

Le 07 juillet 2012, par Jean-Jacques URVOY
Alcooest, clé de voiture et permis de conduire
0 Flares 0 Flares ×

Je lis partout que les éthylotests, considérés comme une priorité nationale,  sont revendus entre 2 et 3 € tout en étant périmés au bout de plusieurs mois. C’est vrai. De plus, ils perdraient leur pouvoir indicateur dans la chaleur d’un véhicule, risquant d’indiquer un taux d’alcool faux. Bref, ils ne seraient pas fiables, alors que chacun doit en avoir un dans sa voiture, et qu’on en conseille deux, en cas de contrôle. La Ligue des Conducteurs va plus loin et refait la génèse de ce qui pourrait être scandaleux. Repères sur la rumeur de l’été;

En juillet, l’association »I-Test » milite en faveur d’éthylotests obligatoires dans toutes les voitures. Elle interpelle le Ministre de l’Intérieur de l’époque. Un décret paraît: amende de 17 €. La rapidité d’écoute de cette association semble avoir été prodigieuse. La Ligue de Défense des Conducteurs se réfère au temps d’attente que diverses associations (l’amiante par exemple) subisse pour avoir gain de cause.

L’association fait remarquer que ce n’est pas un collectif de familles en détresse: le Président de l’association est aussi consultant pour la PME Contralco, le plus grand fabricant d’éthylotests chimiques. Selon Europe 1, qui relaie une information de Sud-Ouest, il peut y avoir conflit d’intérêt. Cependant, le consultant interrogé semble faire remarquer qu’il est expert dans un domaine précis.. A-t-il utilisé cette association pour faire obtenir, selon la Ligue de Défense des conducteurs, un marché de 38 millions de voitures, d’autant plus que cette entreprise serait la seule à avoir le label NF?

Ce qui est scandaleux n’est pas que cette entreprise gagne de l’argent. C’est le fait qu’il y pourrait y avoir enrichissement personnel, et qu’alors, tout simplement,  donner une amende de 17 € à un conducteur serait déplacé.

Mauvais lancement, en tout cas, qui fait douter de l’efficacité de la décision de l’époque, alors qu’il s’agit bien là de prévention. Le marketing de la rumeur est est émoi. Comment faire taire cette rumeur? Tout le monde parle, rien n’est prouvé et certains affirment.

 Ligue de défense des conducteurs, Christiane Bayard, Secrétaire Générale, 116, rue de Charenton 75012 Paris.

Photo© Richard Villalon – Fotolia.com
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse