Le digital et moi, un an après.

Le 26 juillet 2011, par Jean-Jacques URVOY
Web 2.0
0 Flares 0 Flares ×

Voici maintenant un an que j’ai ouvert un blog, une adresse et une page facebook, au début pour comprendre parce que mon travail me l’imposait. Je remercie d’ailleurs Styven Charton, de La simple agence, pour son aide. Il y a du positif et du négatif dans l’utilisation de ces outils. En fait, tout dépend pourquoi on les utilise. Décryptage.

La communication digitale est un outil de travail, c’est un outil fascinant, qui peut propager très vite et parfois très mal une information. C’est l’outil révélé des révolutions méditerranéennes cette année.

J’utilise facebook sans peudo pour des raisons strictement professionnelles. Cependant, le professionnel se mêle souvent au privé : un client peut être un ami réel ou un ami facebook. Rarement un ami facebook devient client. Je trie mes amis facebook. En général, je les ai rencontrés physiquement au moins une fois dans ma vie. Je leur attribue une typologie bien à moi. Sur facebook, même en utilisation professionnelle, les sollicitations glissent vers l’entertainment. Il faut aussi disposer de LinkedIn.

Twitter, c’est différent. C’est plus codé (urvoytwit). C’est plus politique. C’est le Grand 8 par rapport à facebook qui fait office de gentil manège. J’utilise Twitter pour de l’information en temps réel, pour déjouer les intox. Comme le rappelait Nicolas Bordas, Président de TBWA, sur BFMTV la semaine dernière, Twitter ne peut impliquer qu’un nombre restreint de contacts : une vingtaine de journalistes (je suis par exemple Guy Birenbaum, Joseph Macé Scaron,…), de bloggeurs politiques reconnus (Jegoun, … par ailleurs bloggeurs). Les nouvelles circulent vite, les analyses aussi. Vos réactions sont relativisées par des points de vue différents mais acceptables.

Le blog me permet de poster un article par semaine, démultiplié sur facebook et Twitter. J’essaie d’adopter un angle de vue original pour donner une vie longue à l’article. Une photo illustre l’article ou, dans mon cas, l’image est le plus souvent le point de départ de la narration. Je consulte d’autres blogs, que j’aime bien.

Le classement des blogs, le Wikio, permet de savoir, pour un groupe de blogs donné (multithématiques, marketing, politique, etc…) à quel rang vous vous situez. Ce classement s’effectue selon des liens que d’autres bloggeurs consentent à vous mettre sur leur site. Pour mon blog, par exemple, le bloggeur Jegoun a installé un lien qui m’a propulsé assez vite en tête du classement.

Mais je préfère des articles rédigés, longs s’il le faut, à des posts à l’emporte-pièce, juste pour le plaisir du rang du blog. Bien sûr, tout article d’un blog joue le référencement !

Je passe ¼ h par jour sur facebook et ½ h par semaine sur mon blog. Limites encore raisonnables qui m’ouvrent à Google +.

Mais ça, c’est une autre histoire.

Photo © Stephen VanHorn – fotolia
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Un commentaire

  1. Nicolas dit :

    « Mais je préfère des articles rédigés, longs s’il le faut, à des posts à l’emporte-pièce, juste pour le plaisir du rang du blog.  »

    Je crois qu’il faut alterner. Quelques billets plus légers font aider à faire passer les autres…

Laisser une réponse