La nouvelle élite digitale

Le 27 janvier 2012, par Jean-Jacques URVOY
tablette
0 Flares 0 Flares ×

On vit aujourd’hui une fracture digitale. Pour plusieurs raisons. D’abord, parce que s’équiper en digital peut coûter cher. Ensuite, parce qu’un accès à la culture se fait par le digital, de plus en plus: information politique comparée grâce à plusieurs journaux, contact avec l’art, bon plans. Enfin, parce que le ecommerce, en progression de plus de 20% par an, permet d’acheter mieux et moins cher, sans frais de transport.

Trouver du travail, ce n’est plus seulement aller sur le site de Pôle Emploi. C’est visiter et recouper les réseaux sociaux, solliciter directement les personnes qui recrutent. Est-ce que Pôle Emploi le conseille? Pas pour les emplois dans le marketing en tout cas.

L’élite digitale se caractérise par la possession d’un smartphone, d’un ordinateur et maintenant d’un iPad. Chaque membre de l’élite digitale a son blog, son « site perso », au moins 500 amis sur Facebook nouvelle version, a plus d’abonnés à son compte Twitter qu’il ne s’est abonné lui-même. LinkedIn et Viadeo en complément.

L’élite digitale vit souvent en vase clos. Elle souhaite peu rencontrer des gens, limite ses échanges commerciaux à des échanges de mails. Elle a ses codes, ses secrets. Elle ne les divulgue pas comme cela.  Sauf si vous faites partie de l’élite. Elle ne souhaite pas forcement gagner beaucoup d’argent. son confort est limité. Sa jouissance de la vie peut se limiter au rectangle de son mobile ou à sa station d’ordinateur.

L’élite digitale n’est pas l’élite financière qui voyage réellement. L’élite digitale voyage virtuellement. Elle affiche une décontraction, parfois une insolence vis-à-vis des problèmes du monde.

Esprit digital, nous sauveras-tu?

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse