Attention, signaux faibles!

Le 11 novembre 2010, par Jean-Jacques URVOY
signaux faibles
0 Flares 0 Flares ×

Je me souviens encore d’avoir travaillé avec Philippe Cahen… Il a toujours détecté, traqué et utilisé les signaux faibles! Depuis 1995, il en a fait son métier. Pour lui, un signal faible, c’est comme un iceberg. La difficulté n’est pas tant de le voir, mais de comprendre ce qui se passe dans les 90% que l’on ne voit pas et se diriger en conséquence sachant que la solution n’est pas unique … “Signaux faibles, modes d’emploi » (par Philippe Cahen, Eyrolles Ed.), appelé à devenir l’ouvrage de référence en la matière,  aide à discerner ces signaux faibles, les comprendre et imaginer les chemins à prendre. Explication.

L’étude des signaux faibles est une méthode de prospective porteuse de grandes potentialités créatives. L’idée est simple : il s’agit de chercher dans l’actualité des événements qui passent inaperçus mais préfigurent l’avenir. Toute la difficulté est de distinguer ces signaux faibles dans la masse des informations quotidiennes… S’appuyant sur de nombreux exemples, Philippe Cahen propose une méthode de travail pas à pas, du recueil à l’exploitation des signaux faibles :

Comment et où recueillir les signaux faibles? Comment les classer et les faire parler? Comment imaginer les ruptures de demain? Comment mettre en œuvre cette méthode dans l’entreprise?

Les signaux faibles constituent ainsi un outil extrêmement précieux d’anticipation des évolutions de la société, qui permet à l’entreprise comme au particulier d’accéder à une vision dynamique du futur.

A paraître aux éditions Eyrolles.

Couverture: ©Eyrolles


0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse