La réputation digitale des dirigeants

Le 04 octobre 2011, par Jean-Jacques URVOY
business meeting conference journalism microphones
0 Flares 0 Flares ×

Hommes politiques, patrons d’entreprises, membres influents de comités de direction: il s’agit désormais de veiller à la façon dont les contenus des discours arrivent sur Internet et sont exploités. De la protection digitale des acteurs de l’entreprise (dirigeant, collaborateurs, activité en France ou dans le monde, malveillances, détournement d’idée, etc…) dépend leur réputation digitale. C’est un métier qui acquiert des méthodes. Les dirigeants d’entreprise sont de plus en plus demandeurs.

Outre un audit et un bilan de leur e-reputation, selon une méthodologie appropriée, une veille récurrente sur la réputation digitale des dirigeants fait l’objet d’un rapport périodique d’activité. Pour les cas urgents: actions commerciales malveillantes,  diffamation, contrefaçon, …), des prestataires comme La simple agence préviennent immédiatement leurs mandataires pour action à entreprendre.

La réputation digitale d’un dirigeant ou de toute personne physique s’établit auprès de son cercle familial, ses amis intimes, ses amis,  son premier et deuxième cercle de management, auprès de l’encadrement, des salariés, des clients, des syndicats, des fournisseurs, des banquiers, des actionnaires ou adhérents, des concurrents, des collectivités et des institutions publiques, etc. La réputation personnelle digitale d’un dirigeant (encore appelée personal marketing, personal branding, ou identité numérique selon les cas) est étroitement associée à celle de son entreprise.

Le sujet n’est pas ici (la confusion est fréquente y compris dans les méthodes), de lancer, d’entretenir ou d’améliorer la réputation digitale d’une personne physique en général.  Les techniques associées à la « bonne réputation » relève à la fois de la psychologie des dirigeants (l’avoir été soi-même pour comprendre que chaque matin tout est à refaire) et de la connaissance experte d’Internet.

Un travail en toute confidentialité est indispensable pour les aspects sensibles liés à la réputation digitale de la personne physique.

Henry Ford disait que les deux choses les plus importantes qui n’apparaissaient pas au bilan d’une entreprise était sa réputation: celle du dirigeant et ses hommes.

Photo © picsfive

 

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse