Pierre Paulin, un designer majeur

Le 20 mars 2011, par Jean-Jacques URVOY
pierre_paulin
0 Flares 0 Flares ×

Il faut rendre hommage au designer Pierre Paulin, dont nous parlions encore samedi 19 mars dernier, décédé récemment à plus de 80 ans. Je l’ai croisé une fois chez lui avec sa femme Maïa, alors directrice chez Euro-RSCG Design et qui voulait que nous travaillions ensemble.

Il était étonnamment calme, concentré, charismatique. Designer majeur avant que la communication et les relations publiques ne s’en mêlent, il avait aussi bien meublé l’Elysée de Pompidou puis de Mitterrand que travaillé pour des objets du quotidien, comme SEB ou TEFAL.

Il est présent dans tous les musées du monde, du MoMA aux Musée des Arts décoratifs à Paris.

Le journal Le Monde du 17 juin dernier, qui rapporte qu’il a été influencé par le design scandinave, le minimalisme japonais,  les Etats-Unis, résume bien l’héritage : « Pierre Paulin laisse un mobilier simple, fonctionnel, durable et abordable, caractéristique de l’après-guerre. Si ses créations s’inscrivent dans une recherche industrielle prenant en compte les contingences économiques et sociologiques de l’époque, ses idées audacieuses ont été souvent reprises par les générations suivantes. »

Les sièges tendance «tulipe» ou «champignon» en résine blanche, les coques en jersey, le fauteuil «ruban» : c’est lui.

« Les objets doivent rester anonymes. Il est dangereux de valoriser des gens qui ne font que leur métier« . Le design est un métier au service de tous, pensait-il, pas un prétexte à la médiatisation. La fonction avant les paillettes : une vision qui redevient d’actualité.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse