Philipe Boulenger, photographe du temps qui passe

Le 16 mai 2011, par Jean-Jacques URVOY
Capture d’écran 2011-05-08 à 12.06.47
0 Flares 0 Flares ×

Un photographe de talent pour vos évènements professionnels ou familiaux! Le photographe Philipe Boulenger ne fait pas de bruit médiatique mais traîne avec brio son appareil un peu partout. Il a  14 ans lorsque son père lui apprend à photographier et à développer les photos. A 17 ans, il découvre le surréalisme et Man Ray, qui a inspiré sa jeunesse. Sa vie professionnelle l’a ensuite éloigné de sa passion.  Sa vie familiale aussi, qui permet moins le temps, le voyage avec sept enfants. Sans regret car il a ainsi  vécu des expériences diverses, humaines, et extraordinaires!

A cinquante ans, il redécouvre la photographie, encouragé par la femme de sa vie… En trente ans tout à changé dans le monde de la photographie. L’argentique a laissé la place au numérique. Les photos circulent vite, sur Internet, dans les réseaux sociaux. Il renouvelle ses appareils mais conserve les anciens, compagnons des début, enrichi de ses expériences.

Il refuse de m’enfermer dans un genre particulier, dans une technique, ou dans un projet. Philippe Boulenger photographie ce qui surprend, ce qui apparaît dans son champ de vision de manière éphémère, non reproductible: la lumière, le point de vue, le sujet, rendent chaque instant unique. Sans trucage, sans photomontage.

« Je suis attiré par ces instants, mais aussi par la marque du temps, par le contraste ombre et lumière, par la ville. J’aime aussi le portrait, sans prétention : je ne cherche pas à prendre ou à révéler, simplement à faire plaisir et partager un moment. »

Philippe Boulenger est dans le don de lui-même lorsqu’il photographie. Un peu comme Martin du Gard: « C’est dans l’action, dans le « don de soi », dans l’abnégation et le dévouement, qu’on trouve la vraie récompense,(…) le véritable bonheur ».

C’est pourquoi il aime aussi les photographies humaines, celles des groupes, qui impose un travail sur commande qui oblige à travailler, réfléchir, penser une image.

Et si Philippe Boulenger devenait le photographe de votre prochain évènement, familial ou professionnel?


Voir aussi l’article de ce blog sur un autre photographe, Thibault Sallé.

Photo: © Philippe Boulenger

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse