Gérard Caron, le design et la communication.

Le 18 septembre 2011, par Jean-Jacques URVOY
caron
0 Flares 0 Flares ×

Il me dit qu’il est né en Normandie et me tend un sandwich rillettes cornichon. C’est un samedi matin, il y a plusieurs années, au bar de l’avenue Kléber où les gens de Carré Noir ont leurs habitudes. Hier, vendredi, je travaillais encore chez Cartier International, en fréquentant les plus beaux hôtels du monde entier. Gérard Caron m’avait convaincu de venir travailler dans le design. Je ne le regretterai pas.

Ancien publicitaire, Gérard Caron fonde Carré Noir, qui devient la première agence française de design à l’époque, avec trois amis (dont Michel Disle). Carré Noir : 4 comme quatre associés et noir, comme la couleur de la mine de crayon. Si Raymond Loewy invente le « design de communication » en exprimant le premier, aux Etats-Unis, que « La laideur se vend mal »,  Gérard Caron applique, le premier je pense, des méthodologies de consulting à une démarche créative permettant de produire un objet de design : un logotype, un packaging, un magasin. Aujourd’hui, toutes les agences en Europe appliquent ce type de méthodologie.

Mais il ne s’arrête pas là : il crée une culture d’entreprise très forte. A la fin des années 80/début des années 90, il fait bon d’être ensemble, en harmonie. Carré Noir répond à mes aspirations : elle réunit la matière et l’esprit, la création et la réflexion. Les méthodologies parlent d’audit : un logotype ne se crée que parce qu’on détermine des axes de création d’où sorte des « mots-clés ». Aujourd’hui, chez URVOY CONSEIL et La simple agence, avec Styven Charton, je parle aussi de ces mots-là, en les organisant autour d’une définition de marque ou d’enseigne : vision, valeurs, mission, territoire, positionnement, … nous n’avons rien inventé. Raymond Loewy le faisait intuitivement.

Gérard Caron le rationalisera, qui utilise aussi comme leviers d’étude les symboles. J’ai appris avec lui, chez Carré Noir, la sémiologie, la symbolique, la sémantique et toutes les savoirs transversaux au design. Nous avions ensemble créé le Laboratoire d’Etudes et de Recherches de Carré Noir, le Lercen.

Son ouvrage « Un Carré Noir dans le Design » (Dunod Ed.) explique cette alchimie subtile de projets réussis, ceux où une équipe crée, imagine, invente, loin des process financiarisés et des protocoles obligés qui ne donnent que de pâles copies de concepts existants et ne font plus avancer le monde, les marques, les entreprises. Alors que le rôle du design est aussi de changer, de faire bouger.

Avec lui, je travaillerai sur l’identité visuelle d’Auchan, de Lesieur, de Relais&Châteaux, sur les premiers produits à marque propre Carrefour, William Saurin. Un terrain d’études formidable.

Gérard Caron est toujours porte-parole des métiers du design. Il a créé la Paneuropean Design Association, les Enseignes d’Or et, plus tard, en visionnaire, le site admirable design. Aujourd’hui, il vit à moitié à Paris, à moitié au Japon et a participé à des mouvements d’idées comme « L’Elan nouveau des citoyens » avec les regrettés Jacqueline de Romilly, et Jean-François Revel.

Il a inventé le travail en réseau en mêlant des sophrologues, des sémioticiens, des artistes, des politiques, des experts de tous horizons. Il a poussé les murs de l’imagination et des possibles, préalables à l’innovation. D’autres les refermeront plus tard : Gérard Caron a été remercié de Carré Noir, qu’il avait créée, par ses banquiers majoritaires. Ils m’avaient à l’époque demandé mon avis pendant une très longue réunion. Devant l’humanisme de Gérard Caron, son expertise et son rayonnement humble, j’ai répondu que c’était idiot. Mais c’était déjà le temps où la Bourse dictait la création et la créativité, celui qui faisait faire le grand écart aux designers: créer en ne dépensant rien.

Et comme le dit Alain Chamfort dans une chanson de l’album « Une vie Saint-Laurent », le marketing et la création ne font pas bon ménage.

 

Photo © site admirable design

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Un commentaire

  1. [...] 50 créateurs du monde entier. Le jury de cette 7ème édition était présidé par l’ami Gérard Caron. Cette récompense est méritée : j’ai eu Anne en tant qu’étudiante, et mon associé [...]

Laisser une réponse