Elections 2012: la marque Mélenchon

Le 06 mars 2012, par Jean-Jacques URVOY
Gorgonzola lunch
0 Flares 0 Flares ×

Les politiques se préparent pour 2012. Voici l’analyse de la marque Mélenchon, extraite d’une étude d’URVOY CONSEIL. On entend ces noms qui résonnent chacun comme une marque, un repère. Sémantique un poil populiste?

Jean-Luc Mélenchon: en peu de temps, la marque s’est bonifiée, s’est dotée de contenu. Mélenchon est une marque bien de chez nous, qui fleure bon la campagne, le cochon, le tire-bouchon, le jambon au torchon, le sandwich rillettes-cornichon, le vin et le cruchon, le pique-nique avec balluchon, le reblochon, la vie de patachon sur le polochon…

Serait-ce le nom qui fait populiste, un poil machiste? D’autant plus que me « Mélen » est le nom qui désigne une sorte d’argot sympathique du pays bigouden à Pont l’Abbé (Pont l’Abbé se disant « Pont-’n Abad en chon » en breton, ce qui ne s’invente pas).

Mélenchon est ronchon, mais c’est volontaire. Dans son blog, il écrit à l’attention de ses adhérents et de la presse: « Je suis de retour devant mon clavier. Il s’agit d’abord de dire le mépris et l’indignation que m’inspire le voyage saugrenu du Premier ministre et d’une troupe de bigots gouvernementaux à Rome, le Premier mai, Fête du travail, pour assister à la messe de « béatification » de Jean Paul II. Après tous ces mois de délires sous prétexte de laïcité, c’est le bouquet ! » La marque, qui doit séduire en principe, se fait adroitement distante vis-à-vis de la presse, hors caméra. Vis-à-vis des politiques aussi, qui doivent tous s’en aller. La marque Mélenchon, elle, est bien enracinée dans le terroir, et n’en veut pas partir. Elle résiste encore et toujours à l’envahisseur, comme Astérix. Le prénom Jean-Luc n’existe plus: la marque Mélenchon devient griffe, comme Saint-Laurent.

La marque Mélenchon a eu raison de la marque Parti Communiste, qui aurait dû changer de nom depuis belle lurette. Comme quoi…

Photo: © paul.west, fotolia

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Un commentaire

  1. [...] C’est Jean-Luc Mélenchon qui va encore être ronchon (voir l’article sur la marque Mélenchon à ce sujet).Une légende raconte qu’il y avait deux hameaux, en Pologne,  qui portaient les [...]

Laisser une réponse