Parabènes: un poison nommé désir

Le 22 avril 2012, par Jean-Jacques URVOY
bouton sans paraben
0 Flares 0 Flares ×

Famille de conservateurs actifs contre les bactéries et les champignons, les parabènes entrent fréquemment dans la composition des produits cosmétiques, alimentaires et pharmaceutiques issues de l’exploitation industrielle. Plus de 80% des produits consacrés à l’hygiène et la beauté renferment des parabènes, comme notre shampooing, crème hydratante, mousse à raser, gels nettoyants, parfums que nous utilisons chaque matin. Objectivement, qu’en penser?

L’un des membres du comité de direction de L’Oréal m’expliquait un jour qu’il y avait plusieurs types de parabènes, et que rien n’était dangereux. Au-delà d’une défense normal de la marque, plusieurs études effectuées dans le monde mettent en cause cette substance chimique qui comporterait plusieurs risques.

L’augmentation des cancers du sein, la baisse de la fertilité masculine, l’accroissement de cas allergiques, les réactions urticaires ou encore l’accélération de la vieillesse pourraient en être la conséquence.

C’est pourquoi l’Assemblée Nationale a adoptée le 3 mai 2011, in extremis : 236 voix contre 222, la loi Lachaud : «la fabrication, l’importation, la vente ou l’offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des alkylphénols sont interdites». Tout de même, la moitié des députés votent pour.

Attention, cette décision n’est pas à prendre pour « argent comptant », le Sénat débat encore sur le sujet. Celui-ci peut être un peu endormi en période d’élection électorale. Et L’Oréal, Procter & Gamble, Unilever, Schwarzkopf ou encore Beiersdorf ou Eugène Perma ne sont pas encore disposés à changer du jour au lendemain leur composition.

En attendant, certains préfèrent prendre les devants comme l’Occitane, Caudalie, Klorane, Nivéa en supprimant cette substance peu à peu de leurs gammes de produits. Le sujet se réduit donc à trancher entre la santé des consommateurs et les intérêts des industriels… Classique.

Pour le moment, une seule chose est sûre: si vous ne voulez pas prendre de risque pour votre santé, choisissez bio!

Photo© alain wacquier – Fotolia.com. Texte: avec le concours d’Anaïs Clément.
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse