Les Recycleurs Bretons : jusqu’où s’arrêteront-ils ?

Le 05 janvier 2013, par Jean-Jacques URVOY
Les Recycleurs Bretons et la voile
0 Flares 0 Flares ×

Les  Recycleurs Bretons, spécialistes de la gestion des déchets (métaux, plastiques, cartons, bois, béton…) et de la valorisation de la matière, disposent de plusieurs agences à Brest, Morlaix, Guingamp, Lorient. Avec le CETI (enfouissement des déchets) et la filiale Alzéo Environnement (assainissement), ils sont très présent en Bretagne.

Curieusement, on oublie facilement cette activité économique source d’emplois. Pourtant, une entreprise comme Les Recycleurs Bretons devient peu à peu l’un des fleurons de Bretagne. Elle propose des solutions pour chaque cas. Elle collecte les déchets, les transporte et les recycle. Leurs clients sont  les collectivités locales, les entreprises et les particuliers.

Les Recycleurs Bretons et la gestion des déchets

Les Recycleurs Bretons, avec quatre entreprises indépendantes et complémentaires (Les Recycleurs Bretons, Les Récupérateurs Bretons, le Ceti et Alzéo Environnement), prétendent aujourd’hui à s’étendre, ce qui est prévu pour 2013 avec l’ouverture de Saint-Thudon.

Une telle réussite passe par la maîtrise constante des coûts, le respect des normes environnementales, la performance et l’innovation, préoccupations constantes du groupe dont l’histoire remonte à 1980, avec Les Récupérateurs Bretons.  En  2002, Pierre Rolland, visionnaire, reprend Les Récupérateurs Bretons  et crée la société « les Recycleurs Bretons ». Un élan est amorcé. Dans la foulée, Les Recycleurs rachèteront  Floch Eco Industrie (créée à Brest en 1946). Ils achèteront, en 2007, le CETI (Centre d’Enfouissement Technique d’Iroise), créé en 2001.

La création d’Alzéo Environnement est récente : 2009.

Les Recycleurs Bretons et la voile

C’est un vrai Projet d’Entreprise qui concrétise le challenge et accompagne le développement que l’engagement de la société dans la compétition voile. En 2008,  à bord d’un First 36.7. plusieurs membres des Recycleurs Bretons forment un équipage pour participer à régates locales sur un First 36.7. Il effectue le Tour du Finistère et la Transmanche.
Cet équipage se trouve très motivé par ce type de compétition : il occupe les premières places aux classements et contribue à une bonne notoriété de l’entreprise.
Pierre Rolland, Président-Directeur Général, veut alors aller plus loin. Puisque Les Recycleurs Bretons sont désormais présents sur plusieurs sites côtiers, il envisage de sponsoriser un bateau. Michel Bothuon, le skipper, demande à Pierre Rolland de s’engager dans la course au large.
C’est ainsi qu’en 2011, Les Recycleurs bretons se lancent dans la course Figaro Bénéteau, un circuit difficile dans la discipline. Après un élan très prometteur, le skippeur décède, et la saison s’arrête.
Mais dès septembre 2012, Pierre Rolland, avec Simon Troel, poursuit l’aventure pour la saison à venir. Il soutient par ailleurs Jérémie Beyou sur le Vendée Globe.

Sur la terre de Saint-Thudon, où une prochaine ouverture est prévue,  ou bien en mer, Les Recycleurs Bretons relèvent, chaque jour, de véritables défis. A suivre !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse