Jean-Pierre Prouteau, merci.

Le 22 juillet 2011, par Jean-Jacques URVOY
jean-pierre prouteau
0 Flares 0 Flares ×

Presque plus personne ne parle de Jean-Pierre Prouteau, connu surtout pour avoir été Secrétaire d’Etat aux PMI entre 1978 et 1981: un personnage qui m’a ouvert les yeux sur le monde de l’entreprise, sur l’économie et sur la politique lorsque j’étais étudiant. Je veux donc lui rendre ici hommage, lui qui aurait plus de 80 ans aujourd’hui. Né en 1930 à Paris, son école fut celle de la Marine nationale, où il s’embarqua d’abord comme mousse.

Je me souviens du grand bureau de Jean-Pierre Prouteau ministre, à la Maison de la Radio, sur les quais de la Seine à Paris : une grande table, et tous les dossiers en cours, dont il s’entretenait parfois devant moi avec les acteurs et dirigeants d’entreprise. « Il s’agit d’être organisé » me disait-il. Je croisais Didier Maus, son conseiller technique.

Je fus élu en 1977 secrétaire national à la Jeunesse d’un mouvement qu’il avait créé : République et Démocratie. Ce mouvement était connu à l’époque pour œuvrer à la réunification de la famille radicale, avec 40 000 membres et avait une très forte influence. Les Congrès nationaux se passaient à l’annexe de l’Assemblée Nationale, et je me souviens avoir parlé dans le grand amphithéâtre avant Jacques Chaban-Delmas !

Jean-Pierre Prouteau était membre très actif du Parti radical valoisien, dont il avait été vice-président, comme il avait aussi été président du Grand-Orient de France en 1973. Franchement, je me demandais quand il se reposait. Il me donnait des leçons d’énergie, d’organisation, et aussi de partage et de transmission. Ami avec ses fils, je le voyais rentrer tard chez lui, vers deux heures du matin. Il se mettait alors à jouer du piano, il nous refaisait le monde.

Nos routes se séparèrent après 1981. Je lus ensuite qu’il eut plein d’occupations pour l’Afrique et qu’il présida le Conseil Français des Investisseurs en Afrique (CIAN).  Avant de décéder en 1998 à Cogolin où il fut adjoint au maire à la fin de sa vie.

Merci Jean-Pierre!

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse