Carré Blanc, et le blanc est une couleur.

Le 30 décembre 2011, par Jean-Jacques URVOY
carré blanc
0 Flares 0 Flares ×

Je connais Carré Noir, pour y avoir travaillé. Le noir m’a-t-on dit, n’est pas une couleur. Et j’ai visité un magasin Carré Blanc, réseau de magasins spécialisé dans le linge de maison. La marque est emmenée notamment par Thierry Devoucoux. Blanc, c’est blanc, pourtant. On n’explique pas le blanc, qui n’est pas non plus une couleur. Toutefois, Carré Blanc l’explique  dès son site Internet par une multiplicité de blancs. Exercice périlleux dont elle se sort plutôt bien.

L’enseigne distingue le blanc , beau, limpide. Le blanc lumière et matière. Celui qui inspire, qui accueille la différence, l’ethnique, le contraste. Le blanc ouvert et généreux. Le blanc où la couleur est chez elle, où elle s’affirme, forte, et libre. Le blanc où les bleus, les rouges, les safrans et l’ocre sortent leurs gouaches et leurs teintures. Le blanc qui aime le talent et le talent chez vous. Là, la couleur semble se confondre avec la marque, laquelle semble se l’approprier. Les enseignes ne sont que la production de la réflexion, et Carré Blanc se développe bien. Mais qui est Carré Blanc exactement?

Carré Blanc est désormais un acteur majeur de l’enseigne en France. Par un travail en profondeur, par une organisation nouvelle, Carré Blanc sait accroître son audience  et sa visibilité.

Un nouveau concept de boutique adapté à tous les formats, un concept dédié à l’enfance pour nourrir l’offre et mieux séduire, une politique de co-branding avec Roland Garros  permet à la marque d’envisager un développement international encore plus affirmé. Du jamais vu pour une marque de linge de maison. Carré Blanc est présente en grands magasins, ou sur des surfaces de vente beaucoup plus importantes, en jouant sur le « shop in shop »  avec des grandes enseignes spécialisées.

Carré Blanc, depuis 2002, a révisé  sa chaîne d’approvisionnements, son merchandising, sa logistique (l’enseigne sait livrer dans le monde entier en moins de 48 heures), sa politique de distribution. Et forcément ses RH. Le tout avec une progression de l’ordre de 8% par an et près de 250 points de vente.

Carrément blanc, Carré Blanc!

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse