Packaging et éthique: attention aux blogs!

Le 16 juillet 2012, par Jean-Jacques URVOY
etiq et pack
0 Flares 0 Flares ×

Les blogueurs sont curieux de nature. Beaucoup relève les mauvaises pratiques en matière d’emballage. Bravo à eux! La revue Etiq&Pack me donne chaque mois une rubrique. Ce mois-ci, je relève la vigilance des blogueurs et matière de packaging. Et les auteurs ne sont pas forcément tendres. Ça tombe bien : la tendance est à dire la vérité, sur le produit et le packaging. On parle désormais de « packaging-vérité », de « packaging « no-mensonge » de façon courante. Les critiques fleurissent ici et là, comme les critiques de films.

Par exemple, je découvre ce mois-ci un blog incroyable : ptitmiam.com, le site du grignotage. C’est simple : pour les spécialistes du packaging alimentaire, c’est une mine d’or. Ce blog commence à être connu et très visité. Le principe est simple. Les marques demandent aux auteurs du blog une appréciation sur leurs produits et leurs packagings. Pas de complaisance. De temps à autre, les auteurs du blog foncent en linéaire, emplissent trois ou quatre chariots pour décortiquer les emballages !

Toutes les catégories sont là : Allégé, Apéro, Boisson, Bonbon, Brioche, Céréale,… jusqu’à Yaourt. Quelques trouvailles sur ce site. On y trouve le packaging de la bière sans alcool de Coca Cola:  Tumult. Elle en a toutes les caractéristiques physiques (bouteille en verre, aspect…) mais pas l’alcool. On la trouve chez Mo­nop’ et à La Grande Épicerie du Bon Marché. Le packaging est on ne peut plus classique et sobre. Non segmentant, comme disent les spécialistes, pour plaire au plus grand nombre. Autre découvertes sur ce site : un dessert cuit au chaudron, de la marque Bergam’s. Un packaging-service avec cuillère, noté 4/5 pour l’esthétique, et seulement 2/5 pour l’éco-conception. Coup dur.

PtitMiam voyage régulièrement pour dénicher d’autres produits. A Londres, par exemple. La marque de gâteaux Gö présente un packaging haut-de-gamme, minimaliste, positionné épicerie fine.  Le souci est que le pot est trop grand par rapport au contenu. D’où déception, à l’image de ces packagings de jouets remplis aux deux-tiers.

Autre blog, leblogecodesign.fr, où l’on relève des packagings de bières éco-responsables dessinés par un élève de l’UQAM. Le blog ethikenblog.com donne un coup de chapeau à Carte noire, pour avoir éliminé un gadget packaging inutile, tout en le faisant savoir sur ses packs ! La marque assume le fait qu’une barrette de protection était inutile et rappelle l’économie réalisée! Kraft Foods illustre ainsi son engagement d’éliminer la patte de métal sensée aider à la fermeture du paquet de café entamé.

Le site admirabledesign.com rend compte de packaging et d’écologie avec de nombreux cas. Des blogs comme lemballageecologique.com rappellent les engagements écologiques des marques. Ils dénoncent parfois la communication des marques, comme Volvic, il n’y a pas si longtemps. Entre l’eau du robinet et l’eau en bouteille génératrice de déchets, Volvic pensait en effet avoir trouvé la solution rêvée. Mais sa « bouteille végétale » est en plastique 100%, puisqu’il s’agit d’un PET (un mélange d’acide téréphtalique et d’éthylène glycol), comme ses cousines plus « classiques ». Le blog indique que les 20% d’éthylène glycol de la « bouteille végétale » sont en fait issus d’une mélasse de canne à sucre, déchet issu de la production de sucre de canne, cultivée et transformée en Inde, alors que les autres bouteilles sont à 100% constituées d’hydrocarbures. Autant boire de l’eau du robinet! Volvic reconnaît que « La molécule issue du végétal remplace ainsi une des molécules du PET, mais sa composition chimique finale est exactement la même. ». L’autorité de régulation de la pub est alertée.

Transparence et vigilance : l’éthique est à ce prix !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Un commentaire

  1. Nicolas dit :

    Oui mais les tauliers de Ptitmiam ont tendance à grossir.

Laisser une réponse