Le design réinvente la consommation d’eau.

Le 02 octobre 2011, par Jean-Jacques URVOY
gobi
0 Flares 0 Flares ×

Pour s’hydrater, on connaît le verre à eau, la gourde, les gobelets et bouteilles en verre ou en plastique. 2 milliards de gobelets sont jetés chaque année et environ 7 kilogrammes de bouteilles en plastique par an et par personne. Devant ce constat, on peut se demander pourquoi on ne boit pas plus d’eau du robinet. C’est parce que le contenant n’existait pas. Jusqu’alors.

La société Gobilab a considéré que le gobelet jetable était une solution d’hier. Il a inventé le Gobi, un gobelet à boire, nomade et personnalisable.Le site de Gobilab précise que le « Gobi » (c’est le nom, peut-être malheureux, du gobelet) a été pensé en partant des usages. Il permettra de réduire les déchets et en étant utilisé par le plus grand nombre, il aura un impact significatif. Gobilab a observé nos habitudes, celles de nos collègues, de nos familles et des gens autour de nous pour identifier toutes les utilisations de gobelets et bouteilles jetables. Elle a demandé s’ils avaient déjà utilisé des gourdes, pourquoi, lesquelles, leurs feedback et attentes.

Cédric Ragot, le designer, a vu ses propositions  soumises à  100 personnes, qui confirment que le Gobi est la première bouteille réutilisable adaptée au bureau, à nos déplacements et activités du quotidien: il est transparent pour voir l’eau et sa propreté. Il pèse moins de 100 grammes et mesure 21 cm tout en offrant 40 cl ce qui correspond à la consommation moyenne pour une demi-journée. On peut boire facilement « à la bouteille ». On peut le personnaliser.

Cette démarche rejoint celle du Centre d’Information sur l’Eau, qui encourage la consommation d’eau du robinet et vient de créer les Ateliers de Consommations de l’Eau, et dont La simple agence gère l’image.

Site du de Gobilab: cliquer ici.

Photo: © Gobilab

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

6 commentaires

  1. Erwan dit :

    Je comprends pas très bien en quoi cela est différent d’une gourde?

  2. Jean-Jacques URVOY dit :

    Eh bien ce n’est pas une gourde, das laquelle tout le monde peut boire, mais un gobelet personnalisé.
    Nous sommes d’accord là-dessus cependant: la forme est circulaire.Il existe des volumes à formes molles, plates, également intéressantes, et qui ne prennent pas de place (principe de l’outre).

  3. alexis dit :

    On peut très bien aussi acheter une bouteille d’Evian et la remplir au Robinet ensuite, ça coute moins cher :)

  4. Eric dit :

    Comment abordent-ils les problématiques d’hygiène et microbien d’un récipient en plastique que l’on met directement à la bouche. Désinfections régulières ?

  5. LeLoup dit :

    Avoir peur des bactéries… alors que notre corps heureusement en possède naturellement une centaine (http://pfd.aphp.fr/physiologie/digestion/systemedigestif.html)… c’est une utopie des marques.

  6. [...] Le design réinvente la consommation d’eau. – Jean-Jacques Urvoy La société Gobilab a considéré que le gobelet jetable était une solution d’hier. Il a inventé le Gobi, un gobelet à boire, nomade et personnalisable. Le site de Gobilab précise que le « Gobi » (c’est le nom, peut-être malheureux, du gobelet) a été pensé en partant des usages. Il permettra de réduire les déchets et en étant utilisé par le plus grand nombre, il aura un impact significatif. Gobilab a observé nos habitudes, celles de nos collègues, de nos familles et des gens autour de nous pour identifier toutes les utilisations de gobelets et bouteilles jetables. Elle a demandé s’ils avaient déjà utilisé des gourdes, pourquoi, lesquelles, leurs feedback et attentes. [...]

Laisser une réponse