La marque et l’œuf

Le 14 septembre 2010, par Jean-Jacques URVOY
eier
0 Flares 0 Flares ×

Il y a peu de chances que cet œuf rose passe les tests consommateurs qui voudront un œuf bleu parce que tous-les-œufs-sont-bleus-et-bien-rangés-et-qu’ils-sont-plus-nombreux, mais il y a des chances qu’il ait du succès.

2011 sera une année où on osera! Par nécessité. Face à des offres produits ou services qui se ressemblent et dont les avantages les uns par rapport aux autres sont peu évidents, on ne perçoit plus qu’un paysage de marques et de produits monotone. Seule l’innovation et la différenciation paieront.

Les marques, en temps de crise, ont tendance à se figer. Le marketing ose moins. On ne joue plus sur la différenciation mais sur le conformisme. Alors en matière de design, de communication, de politique de marque, de création d’évènements, de concept de magasin, osons, osons!

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse