Apple, Decathlon … le design est un état d’esprit

Le 26 septembre 2012, par Jean-Jacques URVOY
iphone5
0 Flares 0 Flares ×

Si l’iPhone 5 d’Apple a fait couler beaucoup d’encre, c’est grâce au design ! Le designer italien Alberto Alessi voyait deux types d’interprétation du terme design. D’un côté un design » conçu comme instrument pour aider l’industrie à produire plus rapidement, à moindre coût, ou à produire des objets plus fonctionnels, ou même à donner un meilleur aspect aux produits afin d’inviter les gens à les acheter… » Et de l’autre « une manière très particulière, proche de l’art et de la poésie… Selon les entreprises italiennes, le design est une mission. Il ne s’agit pas de simples projets formels d’objets, mais au contraire d’une sorte de « philosophie générale » influant sur toutes les décisions de ces entreprises. » Aujourd’hui, les entreprises ayant fait du design une philosophie, une culture générale, un état d’esprit lié à l’art, réussissent plutôt bien, à l’image de Decathlon ou d’Apple.

Le design emprunte à l’art pour sa dimension esthétique, alors que l’art n’a pas besoin du design. Mais l’art élève d’abord le designer lui-même ; un designer artistiquement cultivé (peinture, littérature, théâtre, …) a toujours un goût plus sûr, une appréhension des tendances plus fine qu’un designer qui ne visiterait jamais d’exposition. L’art élève ensuite l’homme, le citoyen : une esthétique étudiée améliore le confort au quotidien. On vit « mieux » dans un bel environnement, en côtoyant quotidiennement des beaux objets. D’autant plus que mettre de l’art dans le design correspond à une demande et ne coûte très souvent pas plus cher. Explications.

L’art est lié à l’expression très personnelle d’un artiste : c’est lui qui s’exprime, au travers de supports d’expression comme un tableau, une sculpture. Le design est lié à une revendication artistique au travers d’objets et de graphismes de consommation, destinés à être reproduits industriellement à plusieurs exemplaires. C’est le fait de designers qui impriment leur propre style, comme Philippe Starck.

Le design a ceci de différent de l’art, que, à partir de données d’entreprise (marketing, commerciales, environnementales,…) il donne un style, une image, propres à l’entreprise. Les designers n’engagent donc pas leur propre style. Souvent, malheureusement, parce que la rentabilité du design est omniprésente, l’artistique est parfois relégué au second plan, au profit de mauvaises traductions graphiques ou volume : les  agences de design, devenues agences de production, doivent travailler vite et tenir dans un budget d’heures, d’autant plus que la rémunération liée au design a considérablement diminuée depuis plusieurs années.

Mettre de l’art dans le design

Jean-Claude Prinz, artiste, designer et architecte, indique sa perception du design dans Le Designer (Eyrolles Ed.) :  « Le design vient du mot designare, qui  signifie à la fois “ designer, signifier, tracer, marquer, dessiner, montrer, indiquer, produire, ordonnancer; c’est une manière d’être pour améliorer les espaces de vie et de travail, les produits, les codes et les signes dans une démarche industrielle où créativité, innovation, beauté et fonctionnalité s’associent étroitement à l’aide de valeurs, de la conception à la réalisation et la production. »

On peut effectivement se demander pourquoi l’on continue à produire des paper-boards toujours aussi laids, pourquoi certains logotypes d’entreprise ne changent pas, ou pire : deviennent laids, pourquoi tel magasin est « moche », tout simplement. C’est que ces entreprises ne respectent pas leur public, ne se respectent pas elles-mêmes.

Ou, tout simplement, parce que leurs responsables n’ont malheureusement aucune culture artistique et ne travaillent qu’à court terme, sans recul : il faut vendre, et c’est tout. Ce n’est pas le cas de Decathlon, qui a créé pour ses marques et ses produits une structure particulière, Oxylane, qui accueille 250 designers. Là, le design est un état d’esprit transformé, année après année, en processus de management au service des ventes. Et pour Apple, le design fait partie des attentes de la marque.

Et vous, dans votre entreprise ?

Photo©Apple (iPhone 5)
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse