Thibault Sallé, valeur en hausse

Le 12 février 2012, par Jean-Jacques URVOY
sallé mode
0 Flares 0 Flares ×

Je vous avais parlé, il y a près de deux ans de Boltès (c’était son pseudo), dans ce blog. Nous l’avions laissé en Inde, où il était parti sans un sou en poche, sans ticket retour, pour un reportage photo. Boltès, c’est en fait Thibault Sallé.

Certes, il finit aujourd’hui ses études dans un College londonien spécialisé dans le reportage photo. Car Thibault Sallé veut être grand reporter. Il photographie tout, un peu comme Philippe Boulenger (c’est son métier) ou Styven Charton (c’est un loisir).

Appareil en mains Thibault Sallé photographie son voisin, un danseur qui se produit en ce moment à Londres. Il y ajoute du texte, un texte souvent réfléchi où les mots se superposent harmonieusement aux images.

Mais c’est vers la mode que Thibault Sallé donne en ce moment, avec des séances de poses interminables dans les endroits les plus attendus, ou inattendus, de Londres. Il a trouvé une clientèle pour cela. Parfois, il fait un saut à Paris. Il termine ses études, il est brillant, vous pouvez le contacter en cliquant sur son blog.

Après, trop tard!

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse