Si tu diffères de moi

Le 24 mars 2012, par Jean-Jacques URVOY
photo-tintin
4 Flares 4 Flares ×

Tintin rencontre Haddock à bord du Karaboudjan. Cette rencontre entre deux êtres est-elle souvent le fait du hasard ? Pourquoi décident-ils ensuite de faire du chemin ensemble ? Faut-il s’associer avec un autre que soi-même ? C’est le fait d’une complémentarité. Pas forcément de métiers, comme on le lit dans les livres de création d’entreprise. Mais aussi de cultures complémentaires.

Lorsqu’ils se rencontrent, ils ont apparemment tout pour ne pas continuer ensemble. Si Haddock est alcoolique, grossier, inculte, s’il ne connaît pas la maîtrise de soi-même, il dispose d’une expérience de marin. Alors que Tintin, lui, n’a pas de défauts, est poli, intrépide, tenace et jeune. Même s’il dispose d’une courte expérience lorsqu’ils se rencontrent, Tintin attend de Haddock, malgré toute attente, des avis. Haddock suit toujours Tintin dans ses aventures, même s’il ne le souhaite pas vraiment au départ. Tintin n’a a priori besoin de personne.

Haddock a un secret : il boit parce qu’il ne pourra jamais ressembler à son ancêtre. Serge Tisseron, psychanalyste, l’a déjà évoqué. Tintin, lui,  n’a rien à cacher. Il est ce qu’il fait. On ne lui connaît pas d’ancêtres, ni même de parents. Qu’un chien.

Il en va de même pour les êtres en général. En entreprise, par exemple, on a tendance à choisir ou à promouvoir celui ou celle dont on se sent proche. Plus rassurant. Mais cela relève d’une incapacité à imaginer l’autre, à comprendre qu’il peut faire autrement que soi. De peur qu’il fasse mieux.

En matière d’innovation, de projet, de développement d’entreprise (ce qui est la même chose, souvent), il s’agit d’être complémentaires par la manière d’être, par l’âge, par la culture. Ainsi, la valeur ajoutée produite est plus forte. Spielberg et Hergé: quels points communs?

Qui se ressemble s’assemble, certes. Mais qui s’assemble avec qui il ressemble ne produit pas toujours les bons résultats.

Si tu diffères de moi, tu m’enrichis, disait Saint-Exupéry.

Photo©spielberg. Première rencontre Tintin et Haddock. Cliquez ici pour un extrait du film.

 

4 Flares Twitter 0 Facebook 4 Google+ 0 4 Flares ×

Un commentaire

  1. [...] de vous aider. Ce qu'on appelle désormais l' « identité photographique » est protégeable.  Serge Tisseron, spécialiste de l'image, psychanalyste, encourage le fait de ne pas garder systématiquement des [...]

Laisser une réponse