Offrez-vous vos armoiries !

Le 15 septembre 2012, par Jean-Jacques URVOY
Alfa_Romeo
1 Flares 1 Flares ×

Entreprises ou particuliers, offrez-vous vos armoiries ! Dans un livre consacré au design et un autre au logotype, j’ai évoqué avec Laurent Granier, l’un des meilleurs spécialistes français en matière d’armoiries, le fait que les logotypes en sont des versions modernes. Laurent Granier m’avait remis une contribution, que cet article reproduit ici largement. Les armoiries sont en effet les ancêtres de nos actuels logotypes comme ceux de tous les systèmes symboliques qui trouvent leurs racines en occident. Elles sont aussi leurs contemporaines puisque toujours bien vivantes après neuf siècles d’existence… Approfondissement.

Les armoiries sont nées dans la première moitié du XIIe siècle d’un besoin crucial d’identification des combattants dont l’évolution de l’équipement défensif empêchait toute reconnaissance visuelle les uns des autres. Dès le XIIIe siècle, les armoiries deviennent extrêmement populaires et se répandent dans toutes les catégories de la société médiévale notamment par le biais de l’usage des sceaux. Ces sceaux, dans une population majoritairement analphabète, remplacent avantageusement la signature autographe. Ainsi très rapidement et pour de nombreux siècles, les armoiries phénomène de mode sans précédent dans l’histoire et  à l’échelle du continent européen deviennent des marques de propriété et en même temps, de décoration sur tous les supports imaginables.

Les armoiries se distinguent de tous les autres symboles humains par le fait qu’il s’agit d’emblèmes organisés et héréditaires. En outre, elles ont la caractéristique unique dans le domaine de la sémiologie d’être décris par une langue, le blason qui possède son propre vocabulaire, sa propre grammaire et syntaxe. Un blasonnement (description d’armoiries) permet en effet de retranscrire littéralement sous la forme d’une phrase un dessin et vice-versa.

Armoiries personnelles et armoiries d’entreprise

La principale caractéristique de l’image héraldique est la stylisation. Un lion héraldique ne partage en effet que très peu des caractéristiques zoomorphes de son devancier animal et malgré tout, il possède ses propres caractéristiques qui le font se distinguer au premier coup d’œil du reste du bestiaire héraldique. L’emblématique héraldique est couramment utilisée et depuis longtemps pour l’identification des personnes physiques mais aussi des personnes morales telles que communautés religieuses, clubs, sociétés savantes, universités, écoles et bien sûr les communes. Elle a d’ailleurs été longtemps la seule emblématique disponible avant l’apparition des logotypes, c’est-à-dire très tardivement.

Le lion a toujours été l’emblème de Peugeot. De plus en plus, stylisé, il tire son origine du lion de Belfort, associé à la Franche-Comté. La marque, pour le premier logotype, avait été inscrite dans un écu.

Tous les acteurs économiques de la société de l’Ancien Régime possédaient des armoiries qui figuraient sur les enseignes de leurs boutiques, les poinçons identifiants leurs produits, leurs factures, leur papier à lettres etc. C’est dans le domaine de la vie économique que les armoiries ont cédé le plus de place aux logotypes notamment en France depuis la Révolution Française à l’exception des produits de luxe, de ceux du terroir comme le vin et les spiritueux. Dans les pays anglo-saxons et notamment en Angleterre, très nombreuses sont les entreprises dans tous les domaines d’activité qui possèdent  leurs armes dûment créées et enregistrées par le College of Arms (l’autorité héraldique de l’Angleterre, du Pays de Galles, de l’Irlande du Nord, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande…). Les pays de tradition héraldique anglo-saxonne comme le Canada, l’Irlande ou ceux ayant des institutions monarchiques produisent une héraldique corporative bien vivante. Actuellement, l­­eur utilisation est souvent secondaire par rapport au logotype qui identifie l’entreprise aux yeux de tous.

On peut même parler d’emblèmes à usage interne qui dans l’esprit des dirigeants donnent une identité quasi familiale à la communauté constituée par les membres de l’entreprise. Ils figurent alors naturellement sur les documents internes de la société. C’est en quelque sorte le visage privé de l’entreprise en tant qu’intuitu personae et non plus son image façade universelle conçue pour l’extérieur et représentée par le logotype, qui parfois peut manquer quelque peu d’humanité… Une société comme Harrod’s utilise volontiers ses armoiries sur les diplômes remis à ses salariés et à l’occasion de ses actions de mécénat. L’utilisation des armoiries comme emblématique principale n’est pas pour autant impossible au XXIe siècle même si elle est plus rare et plus délicate à mettre en œuvre qu’une image de marque conventionnelle. Un moyen terme efficace consiste en l’utilisation de ce que Laurent Granier appelle les logotypes armoriés qui sont en fait des symboles héraldiques affranchis du contexte traditionnel des armoiries. Il est possible par exemple d’utiliser une tête d’aigle héraldiquement stylisée  et de l’employer dans un contexte de traitement et d’environnement graphique totalement contemporain.

Ces deux dernières utilisations des armoiries dans l’emblématique professionnelle pour leur mise en œuvre nécessitent obligatoirement une profonde connaissance des us et coutumes héraldiques. Un novice ne pourra rien faire de bon à l’instar de l’illettré qui se lancerait dans l’écriture d’un roman… Les armoiries symboliseront toujours dans l’esprit humain, quel que soit l’air du temps, la persistance de la tradition du symbole intrinsèquement humain.

Blason pour une entreprise d’orthopédie, par Laurent Granier

 

 Laurent Granier est un artiste français de réputation internationale. Il a une formation universitaire de Lettres et d’Histoire et autodidacte en matière de graphisme. Il exerce ses talents de créateur d’armoiries (sa spécialité) depuis 1995 pour des particuliers, des institutionnels et des entreprises sur les cinq continents. N’hésitez pas à vous rendre sur son très beau site pour découvrir les secrets des armoiries !

Les articles de ce blog ne sont pas sponsorisés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 1 1 Flares ×

Un commentaire

  1. [...] logotype est en forme d'armoiries, comme Alfa-Roméo et de nombreux autres logotypes. Loin donc d'intégrer le cimetière des logos !  ◊ Avec Ivan [...]

Laisser une réponse