Mécénat : la maison bleue de Maxime Le Forestier

Le 16 août 2013, par Jean-Jacques URVOY
peintures la maison bleue le forestier
0 Flares 0 Flares ×

Comment une marque de peinture vient-elle au secours d’une maison ? Entre la Church Street et la Sanchez Street, sur la 18th avenue de San Francisco, se trouve La Maison bleue que chante Maxime Le Forestier dans « San Francisco ». La Maison est à nouveau bleue.

En 1970,  Maxime Le Forestier sort son premier album. Tous les titres deviendront des morceaux cultes :  La Rouille, Mon Frère, Vous êtes si jolie et La Maison bleue.

En France, deux titres incarnent le mouvement hippy des années 70. Celui chanté par Scott Mackenzie (« If you’re going to San Francisco ») et La Maison bleue.

La Maison bleue retrouve sa couleur.

Mai 68, le vent de liberté qui souffle à cette époque lancent les deux titres.

Le Consulat de France à San Francisco et la société française « Ressource », « Marchand de couleurs et de décoration »ont repeint cette maison en bleu, et posé cette plaque.

On passe devant un peu par hasard. Quelques français s’y arrêtent. C’est bien connu : à l’étranger les français recherchent la France.

Aujourd’hui de vieux babas cools fortunés, relookés hippy, habitent le quartier et viennent chercher leur petit déjeuner à la boulangerie française du coin. Une ambiance sereine.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse