Les Pieds Nickelés reviennent en force.

Le 07 août 2011, par Jean-Jacques URVOY
Capture d’écran 2011-08-07 à 23.20.46
0 Flares 0 Flares ×

La presse « enfants » de la première moitié du XXème siècle était plutôt  « bien pensante »,  avec Tintin ou Lisette. Aujourd’hui je retrouve une exception: Les Pieds Nickelés. Je les ai connus dessinés par Pellos, mais avaient été créés par Forton au début du siècle. Ils sont trois: Filochard, Ribouldingue et Croquignol.

Tout le monde connaît au moins le nom de Croquignol. Le terme même de Pieds Nickelés signifie « pas portés sur le travail »: les pieds sont lourds, on traîne les pieds, mais ils brillent. Les Pieds Nickelés n’ont pas d’argent. Du moins ils veulent en gagner plus, sans travailler plus. Ils imaginent alors des astuces pour au minimum manger, et même devenir riches! La crise aidant, je repense à certaines de leurs astuces.

Par exemple, ils entrent dans des cocktails mondains parisiens et mangent des petits fours. Ce sont de gentils escrocs. En plus, ils boivent beaucoup. Ils  s’expriment en argot. On lisait cela plutôt en cachette.  L’ensemble de la bande dessinée s’est trouvée décoincée par l’apparition de ces personnages.

A lire le blog dédié au Pieds Nickelés.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse