Les objets de Van Gogh

Le 11 avril 2015, par Jean-Jacques URVOY
La Clé de Ravoux
1 Flares 1 Flares ×

Il faut avoir beaucoup d’imagination et de créativité pour concevoir les objets de la boutique Van Gogh à Auvers-sur-Oise. Mais Dominique Janssens,  né en 1948, a acheté l’auberge Ravoux et la maison Van Gogh avec l’expérience du marketing de Danone, groupe où il dirigeait le marketing. A 37 ans, une voiture le renverse entre l’Auberge et la mairie qui lui fait face. Il prend alors la décision de devenir propriétaire du lieu, seul, sans aide aucune à l’époque.

Homme de goût et de projets, il s’occupe de la maison du peintre comme de chez lui. Il choisit les objets de la boutique avec une précision d’antiquaires.
Il a longtemps fait fabriquer en Pologne une carafe qu’on trouve sur un tableau (« Verre d’Absinthe et Carafe, 1887″), laquelle, par analogie,  m’avait inspiré pour la Goutte d’Eau d’Evian Millenium, elle même exposée au Moma.  Il fait fabriquer des sets de table qui pourrait être d’une banalité affligeante comme ceux qu’on rencontre dans certains musées.

Livre Clé Van Gogh

Livre Clé Van Gogh

Mais l’homme est éclairé en art allié au marketing. Chaque objet de la boutique est soigneusement pensé, et présenté. Il propose également une clé, la clé de l’auberge qui vous est personnelle.

Mais au-delà des objets, les livres prennent ici un aspect particulier : les textes sont très bien rédigés, et l’objet lui-même bien fabriqué. Les couleurs, le papier, les choix typographiques, la mise en page, les illustrations, les reliures témoignent d’une maîtrise du bel ouvrage.

 

Une très belle boutique de musée

La boutique est adossée à la chambre de Van Gogh, celle que le peintre occupait à sa mort, et à l’auditorium qui présente en boucle le lieu. J’ai dû faire ici les louanges du restaurant Ravoux, à la suite d’une réunion avec la presse.
Les alentours permettent de marcher là où Van Gogh se frayait des chemins pour aller peindre ses derniers tableaux.

La communication autour de la chambre est très belle : il existe une applications pour iPad, et un site Internet remarquable. Il faut s’abonner à la page Facebook pour suivre l’actualité du lieu.

L’Auberge Ravoux, un point de passage obligé

Parfois il me vient à l’esprit que ce lieu est presque trop petit par rapport à sa fréquentation. L’équipe de Dominique Janssens mériterait un musée, du moins un lieu plus vaste. Mais ce lieu-culte n’est qu’un point de passage, une étape incontournable lorsqu’on aime Van Gogh.
À partir de là on imagine des voyages intelligents à Arles, à Amsterdam, à Paris, pour découvrir les toiles peintes par un homme dont la mort suscite actuellement des polémiques. En effet, la thèse du suicide semble être remise en cause par quelques historiens, et on pourra s’en faire une idée sur place.

Sur une journée, réservez à l’Auberge et visitez le dernier lieu de Van Gogh !

 
Jean-Jacques Urvoy
Avril 2015.
1 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 1 1 Flares ×

Laisser une réponse