Le dessin qui marque

Le 05 juin 2010, par Jean-Jacques URVOY
Homme de Vitruve
0 Flares 0 Flares ×

L’homme de Vitruve, inscrit dans un cercle et dans un carré, dessiné par Léonard de Vinci à la fin du 15ème siècle, illustre un passage du livre « De Architectura » de Vitruve (1er siècle avant JC).

Le cercle signifie le ciel et le carré : la terre. L’homme s’inscrit ainsi dans une sorte de « mandala », figure symbolique universelle, traduction du cosmos, de l’alliance du ciel et de la terre, au milieu de laquelle se situe l’homme. La figure est ternaire, si l’on considère les jambes serrées, les bras à angles droits. Quaternaire, si l’on ajoute la tête. Une étoile s’inscrit parfaitement sur les points tête/ bras horizontaux, jambes desserrées. En cherchant bien, on peut y trouver encore une multitudes de significations.

L’harmonie graphique règne : le visage, du menton jusqu’au sommet du front et à la racine des cheveux représente le 10ème de la hauteur totale, de même que la main ouverte, depuis l’articulation du poignet jusqu’à l’extrémité du majeur. La tête, depuis le menton jusqu’au sommet du crâne, vaut 1/8ème .

La célébrité du dessin de Léonard de Vinci est liée à la fois à l’exactitude du rendu des proportions, suivant fidèlement le texte de Vitruve dans la continuité d’une longue tradition gréco-romaine et au fait que de Vinci a pratiqué plusieurs dizaines de dissections du corps humain.

Cette représentation a longtemps été le symbole associé à Manpower avant le logotype actuel. Il est l’un des constituant de la définition de marque d’URVOY CONSEIL. En 2003, le roman de Dan Brown : « Da Vinci code » le réinstalle dans l’imaginaire collectif.

homme de Vitruve, inscrit dans un cercle et dans un carré, dessiné par Léonard de Vinci à la fin du 15ème siècle, illustre un passage du livre « De Architectura » de Vitruve (1er siècle avant JC).

Le cercle signifie le ciel et le carré : la terre. L’homme s’inscrit ainsi dans une sorte de « mandala », figure symbolique universelle, traduction du cosmos, de l’alliance du ciel et de la terre, au milieu de laquelle se situe l’homme. La figure est ternaire, si l’on considère les jambes serrées, les bras à angles droits. Quaternaire, si l’on ajoute la tête. Une étoile s’inscrit parfaitement sur les points tête/ bras horizontaux, jambes desserrées. En cherchant bien, on peut y trouver encore une multitudes de significations.

L’harmonie graphique règne : le visage, du menton jusqu’au sommet du front et à la racine des cheveux représente le 10ème de la hauteur totale, de même que la main ouverte, depuis l’articulation du poignet jusqu’à l’extrémité du majeur. La tête, depuis le menton jusqu’au sommet du crâne, vaut 1/8ème .

La célébrité du dessin de Léonard de Vinci est liée à la fois à l’exactitude du rendu des proportions, suivant fidèlement le texte de Vitruve dans la continuité d’une longue tradition gréco-romaine et au fait que de Vinci a pratiqué plusieurs dizaines de dissections du corps humain.

Cette représentation a longtemps été le symbole associé à Manpower avant le logotype actuel. Il est l’un des constituant de la définition de marque d’URVOY CONSEIL. En 2003, le roman de Dan Brown : « Da Vinci code » le réinstalle dans l’imaginaire collectif.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Un commentaire

  1. Florian dit :

    Bonjour,
    Je me demande…
    Quel message enverrai-je si j’utilisais « l’homme de Vitruve » comme logotype de mon entreprise?
    A part « Manpower » avant, y a-t-il d’autre(s) entreprise(s) qui l’utilise(nt) comme logotype?
    J’ai dans l’idée d’utiliser un symbole similaire sur mes cartes de visite et comme représentation de mon entreprise afin de faire comprendre dès le premier regard que ce qui prime pour moi est : l’Homme, les relations humaines, les échanges d’expériences, le développement personnel, le contact humain…
    Exprimer la mise en avant du côté humain au détriment de la course effrénée au chiffre d’affaire.
    Je m’exprime peut-être mal pour vous faire comprendre ce que je ressens. J’espère que vous comprendrez.
    Merci d’éclairer ma lanterne perdue dans le brouillard des symboles.

Laisser une réponse