Le baccalauréat est-il utile?

Le 13 avril 2012, par Jean-Jacques URVOY
bac
0 Flares 0 Flares ×

Si l’on peut faire remonter l’origine du bac au Moyen-Âge, par l’Université de Paris, on admet plus volontiers que c’est Napoléon Ier qui l’a créé  en 1808. Avant la seconde guerre mondiale, moins de 3% d’étudiants réussissaient leur baccalauréat, contre 84% aujourd’hui. Curieux, au final, pour un diplôme. 

Le bac est un temps fort pour la vie des familles. L’attente des résultats de cette épreuve soi-disant initiatique est déterminant pour la vie de l’adolescent, du jeune adulte. Aujourd’hui, le sociologue Michel Fize, chercheur au CNRS, que nous avions invité à un récent colloque sur les marques et l’enfant, constate que le baccalauréat n’est « ni une épreuve psychologique positive, ni un “bon stress”, ni un rite de passage », dit Michel Fize !

Pour lui, les bacheliers sont les grands « bernés de la République ». Michel Fize est incontesté dans les domaines de l’adolescence, de la jeunesse et de la famille. Depuis trente ans, il perce les tendances. Pour le bac, il est définitif: « la suppression du bac et son remplacement par un mode d’évaluation plus adapté aux exigences de la modernité sont une priorité nationale ». Il consigne dans un livre qui vient de paraître ses préoccupations (Le Bac inutile, L’oeuvre Ed.). Décapant, argumenté, éclairant.

Et si vous avez des enfants, l’ouvrage donne à réfléchir

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse