La typographie au sommet de son art

Le 25 avril 2012, par Jean-Jacques URVOY
tdc
0 Flares 0 Flares ×

La signalétique organise et fournit en permanence des repères. Les grandes entreprises arborent un logotype et leur propre système d’identité visuelle. Et la typographie, qui occupe depuis ses origines les livres, journaux et revues, entretient des relations sans cesse renforcées avec les images. Elle matérialise aujourd’hui via les liens hypertextes notre circulation sur le web. Et pourtant, peu d’occasions nous sont offertes de regarder typographie et design graphique pour eux- mêmes. C’est justement ce que propose l’exposition du TDC (Type Directors Club) : des conditions pour observer la créativité du dessin typographique et son application dans une grande diversité de domaines. Explication.
Créé en 1946 à New York par un ensemble de professionnels new-yorkais de l’édition, le TDC est devenu une manifestation de référence dans le domaine du design graphique. Par son action, ce rassemblement de graphistes et typographes entend affirmer le statut d’auteur des dessinateurs de lettres. Leur volonté est de créer un espace de réflexion et de valorisation de la typographie et du design graphique.

Le club organise chaque année une compétition internationale ouverte aux graphistes professionnels et plus récemment aux étudiants. Cette compétition rend visible l’état des recherches dans ce domaine. Les travaux sélectionnés à l’issue du concours sont ensuite présentés dans sept expositions itinérantes qui circulent sous forme de valise dans le monde (Amérique du Nord, Europe, Asie, Océanie). On peut y voir des affiches, des couvertures de livres, des magazines, des brochures mais aussi des packagings, des développements de signalétiques, des génériques de films, des sites web, …

Un premier jury, qui s’intitule le TDC – Design Communication, examine les créations en design graphique en adoptant une classification déterminée par les supports. Un second jury TDC – Typeface Design se penche sur l’innovation, la pertinence et la lisibilité des créations de typographies. Tandis que le TDC – Movie Title Design est attentif aux génériques de films. Enfin, le dernier né des jurys met au premier plan le caractère essentiel de la création en récompensant des projets expérimentaux ou non publiés Experimental/Unpublished work. Un prix spécial Best in Show Award vise également à récompenser depuis 2011 un créateur pour l’ensemble de sa carrière. Le TDC encourage également la jeune création en primant chaque année une vingtaine d’étudiants.

Plus de 1500 propositions d’une trentaine de pays sont ainsi analysées à chaque édition et environ 200 d’entres elles sont primées, puis intégrées à l’exposition du TDC.

Depuis 20 ans, l’Ecole de Communication Visuelle présente en avant-première la 58ème exposition du TDC en France. Cette année, c’est l’ECV Paris qui ouvre l’exposition itinérante. À Paris, l’exposition fait étape dans les espaces lumineux de l’Espace Commines.

La simple agence y sera!

Espace Commines, Paris, du 16 mai 11 heures au 20 mai 2012 Contact: Mlle Trochoux, 06 78 87 54 13

Photo ©tdc website, 2011 Awards.
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse