Gilles Vivier, une nouvelle griffe de haute couture

Le 11 août 2010, par Jean-Jacques URVOY
gilles vivier
0 Flares 0 Flares ×

J’ai visité l’atelier de Gilles Vivier. Il a choisi entre la création de costumes de scène (comme ceux du Procès de Don Juan d’Eric-Emmanuel Schmitt) lance sa griffe à Paris. Il est un authentique créateur pour des robes de mariage, des robes du soir ou de cocktail. Les tendances mode  influencent en douceur son style et ses défilés. Il donne vie à la soie lyonnaise  dans des compositions fluides ou généreuses.

Gilles Vivier a l’art rarissime de découvrir en quelques instants la forme qui met en valeur un corps. Il sait dégager des épaules admirables, enserrer une taille  dans un corset élégant, ou sublimer le galbe d’une jambe.

Né en 1972 à Lyon,  Gilles Vivier a été initié aux plaisirs des tissus et de la couture dès son enfance. Organzas, satins ou crêpes de soie de Lyon ont décidé du destin de ses talents artistiques. Issu d’une famille à la solide tradition d’artisanat, c’est avec naturel qu’il s’est formé très jeune dans une école Lyonnaise de stylisme. Il y a découvert le dessin, la technique et une passion pour l’histoire du costume: comme le savent les créateurs qui durent, la vraie création s’appuie sur une culture qui permet de se renouveler en permanence.

Ses premières créations prennent forme, premiers dessins et premiers défilés qui montrent déjà son originalité. Pour parfaire ses bases, il assiste stylistes et modélistes en chemiserie, puis réalise des costumes pour de nombreux spectacles du théâtre Tête d’Or (1991), du Conseil Général du Rhône, de l’INA, ou de spectacles en région parisienne. Il réalise surtout la totalité des costumes riches en couleurs du ”Procès de Don Juan” d’Éric Emmanuel Schmitt.

Aujourd’hui, il termine sa collection pour femmes élégantes. Et, de sa maison d’Angers où il crée, Gilles Vivier ira à Paris. C’est sûr.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse