Franck Salin : sur un air de révolte

Le 27 novembre 2013, par Jean-Jacques URVOY
Franck Salin
0 Flares 0 Flares ×

Une fois n’est pas coutume : je vais faire de la publicité à un ami. La musique accompagne toujours l’ébullition sociale et politique en Guadeloupe. L’île connaît, en 2009,  44 jours de grève générale, au cours desquels les manifestants entonnent un air relayé par les chaînes d’information du monde entier : La Gwadloup sé tan nou, La Gwadloup sé pa ta yo (La Guadeloupe est à nous, elle n’est pas à eux).

 

Composé par le syndicaliste Jacky Richard, on ne sait si cette musique est née d’une colère subite, d’une racisme à l’égard de la métropole, ou d’une espérance. Cette chanson, devenue l’hymne du mouvement, suscite immédiatement la polémique dont Franck Salin a fait un documentaire.

A travers cette musique, le documentaire  » Sur un air de révolte » porte un regard original sur cette crise. Il nous dévoile la tradition des chants engagés qu’ont incarnée de nombreux artistes dans la seconde moitié du 20ème siècle, comme Robert Loyson, Christen Aigle et Guy Conquet.

Il nous emmène, en musique, à la rencontre d’artistes, d’historiens, de syndicalistes, d’entrepreneurs, de citoyens dont les témoignages nous ouvrent les portes du passé complexe d’une ancienne colonie esclavagiste, aujourd’hui département français d’Amérique, qui s’interroge fiévreusement sur son devenir.

A voir absolument.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Laisser une réponse