Et vous, quelle est votre marque-madeleine ?

Le 22 septembre 2012, par Jean-Jacques URVOY
vermifuge_lune
3 Flares 3 Flares ×
Nées  il y a plus ou moins longtemps, les marques sont ancrées dans notre inconscient et celui des enfants. Nous avons tous  une marque-madeleine, celle dont on se souvient, qui nous a bercés, émerveillés, « marqués ». Voici quelques souvenirs, à la suite desquels nous rappelons les dates de lancement de certaines marques. Histoire de constater qu’une marque s’entretient, jour après jour !

Quelles sont les marques qui les ont fait le plus rêver,  lorsqu’ils étaient enfants ? Des amis, professionnels de la marque, du design et de la communication se souviennent dans l’ouvrage « Gérer une marque enfants » (Eyrolles Ed.).

Gérard Caron, fondateur de Carré Noir et d’admirabledesign.com, consultant, Paris

Je me souviens du vermifuge Lune, dont le packaging représentait, sur un fond bleu, le visage rond (comme une lune) d’un enfant qui faisait la lippe. Son air triste me faisait forte impression et était loin de donner une image positive du produit. Mais les agences de design n’avaient pas été encore inventées,  et les enfants ne souffrent plus de vers intestinaux ! La marque a disparu mais son image — traumatisante — subsiste. En eût-il été de même si le visage avait été souriant ?

Pascal G., Professeur d’Université, Paris

Je me souviens de Super Croix 73, et des deux superbes filles qui faisaient du vélo en chantant une ode à la gloire de la lessive. Trois ans plus tard, adolescent, je me souviens des deux autres qui chantaient en courant dans le linge en pleine montagne, vantant cette fois-ci Super Croix 76 ! Hélas, il n’y eu jamais de Super Croix 79, la Mère Denis ayant remplacé les deux créatures. Cette année-là, ma libido en prit un coup !

 Xavier Pavie, Paris,  Enseignant-Chercheur à l’ESSEC, auteur de L’Apprentissage de soi et de L’Innovation responsable (Eyrolles Ed.)

Je pourrais presque dire que j’ai été plongé dans une marque. Une marque à l’odeur et au goût autant âpre que rassurante. Ce thé Lipton Yellow, à l’immuable paquet jaune, est celui que collégialement nous prenions le matin avec mon père parfois, ma mère souvent. A jamais dépendant de ce moment, comme de ce breuvage.

 Baptiste Renno, Paris, Maître-Nageur, entraîneur en gymnastique de haut-niveau.

« Moi, j’étais plutôt voitures et moto, je me souviens de Ferrari et de Kawasaki »

 Christian Robin, Paris, Consultant en communication, auteur de Langle journalistique, Techniques de créativité pour des écrits originaux (CFPJ Ed.)

 « Je me souviens de Pipiou, un canari en noir et blanc qui faisait la promotion des petits pois à la télévision de mon enfance en tournant autour d’une boîte aussi grande que lui. Je ne me souviens plus si à l’époque, j’aimais les petits pois. Mais je sais que, bien avant La Fontaine, de sa voix d’enfant, ce Pipiou et son slogan m’ont inoculé le virus de la solidarité :  On a toujours besoin de petits pois chez soi ».

Mathieu Urvoy, étudiant en communication, Paris

« Ma marque, à 8 ans, c’était Creeks. Une marque de vêtements qui était pour moi destinée aux plus grands. Et quand on est un gosse, on rêve de grandir plus vite. En plus la sonorité était bien, la typographie aussi. Elle avait un côté badboy, viril, j’avais l’impression d’être différent, car la marque était peu connue à l’époque »

Pierre Zimmer, Journaliste, auteur de « Surtout ne changer rien ! » (Eyrolles Ed.)

« Je me souviens de  Pierrot Gourmand. La tête de Pierrot, et son buste coupé piqué de sucettes de toutes les couleurs, posée sur les comptoirs de boulangeries avec l’air de faire un clin d’oeil, fait partie des personnages familiers des enfants avec Colombine et Arlequin. On est ici dans un univers sucré, donc de l’enfance, avec la connotation de l’ami Pierrot qui rassure, console et qui devient souvent l’exutoire des caprices enfantins. Je m’appelle Pierre et certains amis proches m’appellent Pierrot, toujours avec gentillesse et tendresse. »

Et vous ?

 

Dates de lancement de différentes marques

Actimel, 1994

Adidas, 1920

Aigle, 1853

Ambre solaire, 1935

Amora, 1919

Apple, 1976

Asic’s, 1974

Au Vieux Campeur, 1941

Auchan, 1931

Babar, 1931

Babybel, 1931

Banania, 1914

Bic, 1950

Bonduelle, 1926

Cacolac, 1954

Cadbury, 1924

Cadum, 1907

Carambar, 1954

Charal, 1987

Clio, 1990

Club Méditerranée, 1950

Coca-Cola, 1886

Cochonou, 1970

Crunch, 1937

Danone, 1919

Dim, 1965

Dop, 1934

Esquimau, 1922

Europe 1, 1955

Evian, 1826

Fnac, 1954

Game Boy, 1989

Gerber, 1928

Gervais, 1852

Hansaplast, 1880

Haribo, 1920

Hatier, 1880

Hénaff, 1907

Herta, 1897

Ikea, 1943

Intersport, 1960

Jean Caby, 1919

Jardin d’Acclimatation, 1860

K.Way, 1965

Kellogg’s, 1894

Kickers, 1970

Kinder, 1974

La Pie qui chante, 1925

La Vache qui rit, 1921

Lacoste, 1933

Lactel, 1972

Larousse, 1852

Leclerc, 1953

Lee Cooper, 1948

Lego, 1948

Lu, 1887

M&M’s, 1941

Madrange, 1966

Majorette, 1961

Malabar, 1958

Marie, 1983

Mars, 1933

McDonald’s, 1948

Meccano, 1901

Mercurochrome, 1918

Miko, 1951

Milka, 1901

Monoprix, 1930

Mont Blanc, 1952

Mousline, 1963

Nathan, 1881

Nestlé, 1867

Nike, 1972

Nintendo, 1981

Nutella, 1946

Omo, 1908

Orange, 1994

Orangina, 1936

Pampryl, 1926

Pierrot Gourmand, 1892

Playmobil, 1974

Quiksilver, 1970

Rivoire&Carret, 1860

Smarties, 1937

Smoby, 1978

Suchard, 1826

Toblerone, 1908

Total, 1953

Tropicana, 1949

Tuc, 1958

Vittel, 1855

Walt Disney, 1938

Yoplait, 1965

Yves Rocher, 1959

Zan, 1884

 

3 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 3 3 Flares ×

Le commentaires sont fermés.