Alain Chamfort et Yves Saint-Laurent

Le 31 mars 2011, par Jean-Jacques URVOY
chamfort
0 Flares 0 Flares ×

A force de se préoccuper des mots, comme Rimbaud, Gainsbourg ou Souchon l’ont fait, Alain Chamfort a eu du mal à retrouver un label. Un peu comme Van Gogh qui ne trouvait pas de clients. Mais il s’en fiche. Il sait qu’il sera classé parmi les grands chanteurs et poètes. Son dernier album est consacré à Saint-Laurent. Alain Chamfort était en concert hier soir à l’Atelier à Spectacles, une salle confidentielle et privilégiée près de Dreux.

Il y a sur l’album la chanson 5 avenue Marceau. Un jour, j’y ai rencontré Yves Saint-Laurent en personne. On n’en ressort pas le même après. Les silences timides de Saint-Laurent valaient paroles. On ne parlait pas avec lui, on recevait de lui.

Et dans l’album, il y a Majorelle, du nom de ce jardin de Marrakech que Saint-Laurent avait acheté avec Pierre Bergé, et où ils vivaient. Un goût raffiné, le luxe vrai, bleu, le sentiment d’une grande couverture de revue de photos de décoration et de mode.

Dans l’album Saint-Laurent, on parle de Catherine Deneuve, d’une vie qui est passée trop vite, de vie et de mort, de ce qu’on est, de ce qu’on laisse Quand on a tout connu, et des On dit.

L’album surprend, il est de poésie tendre et ressemblerait une commande de la marque Saint-Laurent. Sauf que dans la chanson Le Marketing la Poésie, Alain Chamfort rappelle que peu importe qui trompe qui, entre le marketing et la poésie: c’est toujours la poésie qui s’en va.


Photo: ©site Alain Chamfort


0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×

Un commentaire

  1. [...] du Moustoir, près des lieux du tournage, et écouter Vanessa Paradis sur le dernier album d’Alain Chamfort, Elles et lui.Le meilleur marketing, c’est le bouche à oreille ! Photo : [...]

Laisser une réponse